/sports/hockey
Navigation

Les Penguins comblent un déficit de trois buts contre les Bruins

Les Penguins comblent un déficit de trois buts contre les Bruins
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Les Penguins de Pittsburgh ont comblé un déficit de trois buts et ont vaincu les Bruins de Boston 4 à 3, dimanche après-midi, au PPG Paints Arena. 

Le match avait bien mal commencé pour les favoris de la foule, alors que les visiteurs ont inscrit trois buts lors du premier vingt. Alors que rien ne semblait fonctionner, Sidney Crosby a décidé de prendre les choses en main et il a fourni les passes décisives sur les deux premières réussites des siens, des buts de Dominik Simon et Teddy Blueger. 

Avec sa deuxième mention d’aide, le capitaine des Penguins s’est assuré de faire les jeux de la semaine, lui qui a réalisé une passe entre ses jambes. 

«Nous avons continué d’y croire», a indiqué Crosby au site internet de la Ligue nationale de hockey. «Nous avons continué de batailler face à l’adversité et au pointage pendant l’ensemble de la partie. Nous avons trouvé un moyen.» 

En vertu de sa brillante performance, Crosby a poursuivi son excellent retour au jeu. En effet, depuis qu’il est revenu sur les patinoires du circuit Bettman, mardi dernier, il a amassé trois buts et cinq mentions d’aide. Il avait raté 28 matchs après avoir été opéré pour traiter une hernie sportive. 

Johnson et Rust confirment 

C’est Jack Johnson qui a créé l’égalité dans les premiers instants de la troisième période. Ce dernier a ainsi racheté son erreur de la première période, alors qu’il avait poussé la rondelle derrière son gardien, ce qui permettait aux Bruins d’amasser leur troisième but. 

Bryan Rust a finalement joué les héros avec sa 21e réussite de la saison. L’Américain de 27 ans a profité d’un beau jeu d’Evgeni Malkin pour concrétiser la remontée des siens. Le troisième choix (80e au total) des «Pens» en 2010 a maintenant obtenu 18 points à ses 13 derniers matchs. 

«Nous nous étions déjà sortis du trou par le passé, a exprimé Rust. Je pense que tout le monde dans ce vestiaire savait ce que cela prenait. Nous devions simplement élever notre niveau de jeu un petit peu.» 

Il s’agissait en effet de la troisième fois en 2019-2020 que les Penguins revenaient de l’arrière et l’emportaient, malgré un retard de trois filets. La dernière fois que l’organisation de la Pennsylvanie avait réussi un tel exploit, c’était en 2008-2009. 

Les autres buts des Bruins ont été amassés par Patrice Bergeron, Anders Bjork et David Pastrnak. Devant les filets, Matt Murray a repoussé 34 rondelles dans la victoire, et Jaroslav Halak a réalisé 18 arrêts dans la défaite.