/news/society
Navigation

Semaine internationale de la sécurité à motoneige: la Sûreté du Québec surveille de près

Coup d'oeil sur cet article

Les récentes accumulations de neige font le bonheur des motoneigistes aux quatre coins du Québec.  

• À lire aussi: Un motoneigiste blessé dans une collision après avoir omis de faire un arrêt obligatoire  

La Sûreté du Québec tient néanmoins à rappeler les bonnes pratiques à ceux et celles qui en profiteront pour sillonner les pistes de la province.   

Dans le cadre de la Semaine internationale de la sécurité à motoneige, qui se déroule du 18 au 26 janvier 2020, plusieurs de ses patrouilleurs, ainsi que des patrouilleurs bénévoles de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec, arpentent les sentiers pour faire de la prévention. Des postes d'accueil ont aussi été installés à Saint-Raymond-de-Portneuf et à Mont-Laurier.   

«On vérifie la conformité de leurs machines, la conformité de leurs documents. On leur rappelle que la vitesse maximum dans les sentiers est de 70 km/h. On conseille de ne pas s’aventurer hors des sentiers...», a énuméré le sergent Jean-François Villemure, porte-parole de la Sûreté du Québec.   

L’essentiel est d’être vu et d’être entendu quand on traverse la voie publique. L’alcool et la drogue au volant sont, bien entendu, interdits, comme dans le cas d’une voiture, a rappelé le sergent.   

Après un temps des Fêtes difficile, environ 60 à 70% du réseau de sentiers de motoneiges est maintenant accessible, a indiqué Marilou Perreault, directrice des opérations de la Fédération des clubs de motoneigistes du Québec.   

Après une saison 2018-2019 meurtrière, on ne déplore que trois morts cette année. Cependant, les pistes étaient praticables beaucoup plus tôt l’année dernière, où 15 personnes avaient perdu la vie dans des accidents de motoneige.