/sports/football
Navigation

Une conquête du Super Bowl coûterait un organe précieux à Mike Vrabel

Une conquête du Super Bowl coûterait un organe précieux à Mike Vrabel
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Une conquête du Super Bowl pourrait coûter cher et faire très mal à l’entraîneur-chef des Titans du Tennessee, Mike Vrabel. 

Dans la baladodiffusion Bussin’ With The Boys, enregistrée en juillet dernier, l’homme de 44 ans s’est engagé à couper son pénis si cela signifiait gagner le Super Bowl en tant qu’entraîneur. 

«Ça fait 20 ans que je suis marié... Oui, je le ferais», avait-il répondu lorsque le bloqueur des Titans Taylor Lewan l’a confronté au dilemme. 

Son équipe doit d’abord vaincre les Chiefs de Kansas City en finale de conférence, ce qui ne sera pas une mince tâche. Si elle devait y parvenir et ensuite vaincre les Packers de Green Bay ou les 49ers de San Francisco lors de la grande messe du football américain, Vrabel perdrait un organe inestimable. 

D’ailleurs, la femme de Vrabel a fait savoir qu’elle n’avait aucune objection à ce que cet engagement soit honoré. «En fait, je lui ai offert mon aide dans ce processus», a-t-elle écrit sur Twitter. 

Les Titans représentent l’équipe Cendrillon de la NFL cette année, eux qui se sont faufilés en éliminatoires grâce à une victoire aux dépens des Texans de Houston lors de la toute dernière semaine de la saison régulière. 

Menée par le quart-arrière Ryan Tannehill et le porteur de ballon Derrick Henry, la formation du Tennessee s’est payée, à la surprise générale, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre, puis les Ravens de Baltimore lors des deux premiers tours éliminatoires afin d’accéder à la finale de l’Association américaine. 

À noter que Vrabel a remporté le trophée Vince-Lombardi trois fois alors qu’il était joueur de ligne défensive avec les Patriots.