/sports/opinion/columnists
Navigation

Y a-t-il encore de l'espoir?

Canadiens Entrainement
Photo Pierre-Paul Poulin Marc Bergevin et ses lieutenants analysent plusieurs options pour améliorer l’équipe.

Coup d'oeil sur cet article

À revoir la réaction de Carey Price après la victoire de 5 à 4 face aux Golden Knights de Vegas, il faut croire qu’il y a encore de l’espoir. 

«Tant qu’on ne nous aura pas dit que c’est fini», a dit Claude Julien. 

On ne pourra pas accuser les joueurs du Canadien de baisser les bras. Ils sont coriaces. 

Par conséquent, ils s’effacent de la compétition pour quelques jours en laissant comme message qu’ils n’ont pas l’intention de lâcher prise. Ils sont à sept points de la huitième et dernière place conférant une participation aux séries éliminatoires. 

Sept points, dans le contexte actuel, c’est un défi de taille. 

Maintenant, que risque-t-il de se passer pendant que les joueurs du Tricolore profiteront d’un long congé? 

Les équipes que le Canadien devra devancer, du moins pour le moment, sont les Hurricanes de la Caroline, les Maple Leafs de Toronto, les Sabres de Buffalo, les Flyers de Philadelphie, les Blue Jackets de Columbus et les Panthers de la Floride. Et n’oublions pas les Rangers de New York. 

Ces formations ont toutes un ou deux, même trois matchs de plus à disputer que le Canadien. 

Les matchs à surveiller 

Les matchs qui retiendront l’attention seront ceux qui opposeront les Panthers au Wild du Minnesota, les Islanders de New York aux Rangers de New York, les Jets de Winnipeg aux Hurricanes, les Penguins de Pittsburgh aux Flyers, les Panthers aux Blackhawks et les Jets aux Blue Jackets. 

Donc, jeudi matin, Marc Bergevin aura une meilleure idée de la position de son équipe pour le retour au boulot face aux Capitals de Washington, sans Alexander Ovechkin, qui sera suspendu pour un match en raison de son refus de participer au week-end des étoiles. 

C’est le fameux règlement de Gary Bettman, qui oblige tout joueur ayant reçu un carton d’invitation de se présenter au match des étoiles à défaut de quoi, s’il enfreint le règlement, il sera suspendu pour un match. 

Mais pense-t-on aux amateurs de hockey? Je sais, les partisans du Canadien diront qu’il s’agit d’une occasion unique d’améliorer les chances de battre l’une des puissances de la ligue.  

Par contre, pense-t-on aux consommateurs ? Les gens qui paient le gros prix parce que les Capitals et Ovechkin appartiennent à la catégorie des grandes attractions.  

Va-t-on offrir un rabais puisque Ovechkin ne ratera pas le match, mais bien parce que le commissaire en a jugé ainsi. 

Enfin... 

En bonne position 

Bergevin se retrouve dans une situation intéressante. Comme je le précisais dans l’édition de samedi, il n’a qu’à attendre la bonne affaire. Il a beau dire qu’il n’échangera pas Shea Weber, Carey Price, Tomas Tatar, Brendan Gallagher et Jeff Petry, j’ose espérer qu’il veut faire diversion. Si jamais une offre intéressante se présente, le genre d’offre qu’il ne pourra refuser, croyez-vous qu’il appliquera la théorie avancée sur des joueurs qualifiés pratiquement d’intouchables? 

Les probabilités 

Pour l’instant, Bergevin et son groupe étudient plusieurs scénarios. 

Les prochains matchs leur fourniront des réponses à plusieurs interrogations.  

Le directeur général aura plusieurs options, à lui de choisir la bonne.  

Pour le moment, les patineurs rendent cette course plus intéressante. Il y a une semaine, on était prêts à basculer immédiatement dans les préparatifs pour la prochaine saison. 

Une semaine plus tard, on se donne quelques jours de plus pour pousser plus loin la réflexion. On aura de nouvelles informations pour mieux analyser la situation. 

• Les Flyers peuvent-ils garder le cap avec Carter Hart sur la touche? 

• Les Sabres n’ont pas les ressources nécessaires. Vont-ils ajouter de nouveaux effectifs? 

• Et, n’êtes-vous pas surpris de voir les Blue Jackets de Columbus dans le décor? 

• Les Rangers sont-ils vraiment sérieux dans leur tentative de mêler les cartes? 

• Les Hurricanes peuvent-ils répéter le miracle de l’an dernier? 

• Les Panthers sauront-ils maintenir le pas? 

• Il y a les Maple Leafs. Pensez-vous qu’on n’est pas un peu nerveux à Toronto ? Frederik Andersen est incapable de bloquer un ballon de plage. La brigade défensive est très vulnérable. 

• Les Islanders sont en perte de vitesse.
Ça promet pour la deuxième moitié de la saison. 

Et les joueurs du Canadien qui entretiennent l’espoir. Déjà, on se lance dans les projections : quels seront les prochains trios quand les joueurs quitteront l’infirmerie. 

Tatar, Danault, Gallagher.  

Drouin, Suzuki, Kovalchuk.  

Domi, Kotkaniemi, Armia.  

Lehkonen, Poehling, Byron. 

Hum...