/news/politics
Navigation

Un référendum sur les nouvelles constructions au lac Saint-Augustin

Raynald Brulotte
Photo Agence QMI, Simon Clark Raynald Brulotte
Conseiller municipal

Coup d'oeil sur cet article

Des citoyens décideront finalement par référendum des nouvelles règles de zonage et de lotissement plus souples pour autoriser de nouvelles constructions autour du lac Saint-Augustin.  

Depuis plusieurs semaines, ces nouvelles règles proposées par les élus, dans le secteur nord du lac Saint-Augustin, sont loin de faire l’unanimité.  

Le conseil municipal a choisi de soumettre le règlement à l’approbation des personnes concernées par voie de référendum. Le vote aura lieu le 29 mars 2020 et le vote par anticipation, le 22 mars 2020. Environ 500 citoyens auront le droit de se prononcer, et le coût de l’exercice sera de 10 000 $, selon le maire.  

« Je suis pour le oui. Je veux de l’évolution, je veux du changement en respectant les normes aussi », a lancé Francine Moreau, satisfaite de pouvoir voter.  

Des inquiétudes  

Le règlement prévoit de faire passer la superficie d’un lot constructible de 4000 m2 à 1250 m2 autour du lac. S’il est généralement bien reçu par les citoyens, certains ont toutefois manifesté des inquiétudes quant à l’état de santé du lac. En revanche, la partie sur le zonage est jugée plus contraignante. Elle impose notamment des bandes végétalisées de 5 à 10 mètres et l’installation d’ouvrages de captation des eaux pluviales.  

Le conseiller du district, Raynald Brulotte, a tenté d’expliquer les modifications proposées puisque le maire Sylvain Juneau, qui réside dans la zone concernée, n’a participé à aucune discussion dans ce dossier.   

Bien s’informer  

« Le projet permet de concilier le souhait de certains propriétaires de jouir de leur terrain et la protection du lac et le caractère champêtre du secteur. La Ville va mettre à la disposition des citoyens plusieurs sources d’information. Au droit de vote est étroitement associée l’obligation de s’informer adéquatement », a expliqué M. Brulotte.   

Les élus assurent que le plan d’eau, déjà mal en point, ne souffrirait pas trop.  

En décembre dernier, des citoyens mécontents avaient obtenu l’ouverture d’un registre de signatures. Un total de 61 signatures était requis pour déclencher un référendum, et 101 personnes ont signé.  

Des propriétaires de terrains attendent depuis belle lurette un assouplissement des règles pour pouvoir construire une résidence à proximité du lac.  

Au maximum, 33 nouvelles maisons pourraient se bâtir dans le bassin versant du lac. Saint-Augustin a tenu son dernier référendum sur un autre sujet en novembre 2017. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.