/news/transports
Navigation

Le tramway de Québec sera doté d’un réseau Wi-Fi internet

Il est cependant trop tôt pour savoir si l’accès sera gratuit pour les voyageurs

Tramway
Photo d’archives Représentation de la future station de tramway de Québec Desjardins/ULaval.

Coup d'oeil sur cet article

Un réseau Wi-Fi internet sera installé dans le futur tramway de Québec dès sa mise en service en 2026.

C’est ce qu’on apprend à la lecture d’un appel d’offres publié lundi et consacré aux « services professionnels en architecture réseau pour la conception préliminaire de la réseautique du Réseau structurant de transport en commun (RSTC) ». Les entreprises spécialisées ont jusqu’au 14 février pour déposer leurs soumissions.  

On savait depuis le printemps dernier que les 35 stations du tramway seraient dotées du Wi-Fi. L’appel d’offres de cette semaine va plus loin en évoquant « la mise en place d’un réseau Wi-Fi internet pour les usagers du tramway ». 

Gratuit ou non ?

Hier, la Ville de Québec n’était pas en mesure de dire si l’accès au Wi-Fi sera gratuit ou non. 

« Les détails opérationnels seront dévoilés plus tard par l’exploitant (le Réseau de transport de la Capitale, RTC) », a fait savoir le porte-parole de la municipalité, David O’Brien. 

De son côté, Brigitte Lemay, porte-parole du RTC, a indiqué que l’appel d’offres « servira, entre autres, à évaluer les conditions économiques d’une offre de service potentielle à bord des véhicules du RTC à terme. En ce qui concerne les détails liés à l’expérience client, ceux-ci seront précisés ultérieurement. »

Actuellement, le Wi-Fi n’est pas disponible dans les bus. Cela dit, le RTC « offre un accès Wi-Fi (gratuit) dans les stations Cartier, Prince-Édouard et 41e Rue/1re Avenue, colline Parlementaire Nord et Sud, ainsi qu’au terminus des Galeries de la Capitale », a ajouté Mme Lemay. 

Vidéosurveillance

Dans l’appel d’offres, on lit par ailleurs que le RTC s’attachera « les services d’un conseiller sénior spécialisé en infrastructure réseautique et en télécommunications, afin d’analyser les besoins et réaliser divers livrables liés à l’architecture des réseaux filaires et sans-fil supportant les systèmes du nouveau RSTC ».

Outre le Wi-Fi, le document évoque la mise en place des principaux systèmes d’exploitation de la billettique, le système d’aide à l’exploitation et information voyageur, la vidéosurveillance, la téléphonie et le contrôle d’accès et d’intrusion.

On prévoit également l’installation des réseaux de signalétique pour assurer le bon fonctionnement de la traverse des intersections ainsi que « l’extension du réseau actuel du RTC afin d’intégrer les différents réseaux filaires requis pour le bon fonctionnement du tramway ».