/finance/business
Navigation

La présidente du CA de Loto-Québec dirige une entreprise de pot

Hélène F. Fortin
Photo courtoisie La présidente du conseil d’administration de Loto-Québec, Hélène F. fortin

Coup d'oeil sur cet article

La présidente du conseil d’administration de Loto-Québec, Hélène F. Fortin, est administratrice depuis 2018 de «l’un des plus importants transformateurs de cannabis au Canada», Neptune Solutions Bien-Être, a appris Le Journal.  

«Nous sommes l’un des plus importants transformateurs de cannabis au Canada», peut-on lire sur le site web de Neptune Solutions Bien-Être, qui vaut plus de 365 M$ à la Bourse de Toronto.    

L’entreprise de biotechnologie a son siège social à Laval, un centre à Vaudreuil-Dorion, une usine à Sherbrooke et une autre en Caroline du Nord. Elle offre des «produits finis dans un emballage aux couleurs de la marque, qu’il s’agisse de teintures, de produits topiques, de capsules, de vapoteuses».   

Écoutez Le bon plant une série balado sur le cannabis qui sort des sentiers battus, au-delà des idées préconçues.

L’actuel ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, a déjà présidé son CA avant qu’elle entreprenne son virage plus axé vers le cannabis.   

Pas un problème  

Pour le DG de l’Institut sur la gouvernance (IGOPP), Michel Nadeau, le double rôle d’Hélène F. Fortin n’est pas un problème. «Si jamais Loto-Québec donnait des sacs de pot transformé par Neptune, il y aurait un problème, mais pour le moment, elle est dans les jeux de hasard», a-t-il souligné.    

Joint par Le Journal, le président – cannabis de Neptune Solutions Bien-Être, Michel Timperio, n’a pas voulu émettre de commentaires sur les administrateurs de la société.   

Hier, Hélène F. Fortin n’a pas donné suite à notre demande d’entrevue, mais Loto-Québec l’a défendue en disant qu’elle respecte son Code d’éthique et de déontologie. 

«Ses fonctions d’administratrice au sein de Neptune ne la placent pas en conflit d’intérêts avec ses fonctions de présidente du conseil d’administration de Loto-Québec », a indiqué son porte-parole Patrice Lavoie, ajoutant que Neptune «a obtenu une licence de santé Canada au printemps 2019 pour l’extraction de cannabis médical [et que] ses opérations sont parfaitement éthiques et légales».

– Avec la collaboration d’Andrea Valeria