/lifestyle/books
Navigation

La youtubeuse québécoise Victoria Charlton fait sensation en France

La youtubeuse québécoise Victoria Charlton fait sensation en France
PHOTO COURTOISIE, Groupe Homme

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | La youtubeuse québécoise Victoria Charlton fait sensation avec ses récits de crime-réalité, aussi déclinés dans un livre, Gardez l’œil ouvert. Un récent séjour de promotion en France, où plus d’un millier de personnes a fait le pied de grue pendant trois heures pour échanger avec elle et où les médias locaux se la sont arrachée, a confirmé l’ampleur du phénomène.  

Victoria Charlton s’attendait à discuter avec une centaine de personnes lors de sa séance de dédicaces sur les Champs-Élysées, la semaine dernière. La Fnac (un grand magasin français), où elle était attendue, ne comptait dans ses rayons que 150 exemplaires de son livre Gardez l’œil ouvert – 15 histoires de disparitions mystérieuses, paru aux Éditions de l’Homme, fin octobre chez nous et le 16 janvier en France.  

C’est finalement plus de 1000 irréductibles qui s’étaient déplacés pour obtenir un autographe de Victoria Charlton et jaser avec elle. La file d’attente s’étirait sur plusieurs mètres à l’extérieur, le long du commerce, et ce, malgré une panne des transports en commun en Europe. Les employés de l’endroit ont d’ailleurs signalé qu’ils n’avaient pas vu pareil engouement depuis la sortie de l’album posthume de Johnny Hallyday.  

  

La youtubeuse québécoise Victoria Charlton fait sensation en France
PHOTO COURTOISIE/Groupe Homme

  

«C’était incroyable, a relaté Victoria en entrevue. Je devais être sur place à 17h, mais à 16h30, il n’y avait déjà plus de livres! On ne s’attendait pas à ça. Je suis contente; pour un premier livre, ça se passe très bien!»  

Les médias français ont également abondamment rendu compte de la frénésie entourant la diplômée en littérature de 27 ans, qui réside à Monterrey, au Mexique, avec son mari. Le prestigieux journal Le Parisien lui consacrait un portrait plus tôt cette semaine, et Anne Roumanoff l’a reçue à son émission Ça fait du bien. TV5 Monde, LCI, France Bleu et Franceinfo ont également succombé au bagout de la Québécoise, et les demandes continuent d’affluer.  

Chiffres impressionnants  

Sur sa chaîne YouTube, qu’elle a lancée à 24 ans, Victoria Charlton narre à la caméra des histoires de véritables crimes non résolus, d’ici et d’ailleurs, d’hier à aujourd’hui, et des mystères paranormaux.  

Après s’être documentée en lisant livres et articles sur ses sujets, en visionnant des documentaires et en écoutant des balados, elle reconstitue les dossiers en les résumant en mots, photos et extraits vidéo. Elle publie assidûment deux capsules par semaine, le mercredi et le dimanche.  

Les chiffres attestant de son succès sont impressionnants. Suivie par plus de 380 000 abonnés sur YouTube, Victoria comptabilise plus de 57 millions de vues sur sa plateforme (environ trois millions par mois).  

Mis en marché avec un tirage initial de 30 000 copies ici et en France, son recueil Gardez l’œil ouvert, dans lequel elle raconte des histoires de disparitions l’ayant interpellée – et pour lequel des proches de certains des disparus ont accepté de collaborer –, s’est hissé au sommet des palmarès dès sa parution et s’est jusqu’ici écoulé à 10 000 exemplaires au Québec et 20 000 en France.  

  

La youtubeuse québécoise Victoria Charlton fait sensation en France
PHOTO COURTOISIE/Groupe Homme

  

Le bouquin en est déjà à sa troisième réimpression, et les Éditions de l’Homme voient grand pour leur nouvelle protégée, explique la directrice générale, Judith Landry.  

«Victoria est une grande bosseuse et une grande travaillante. Elle écrit bien, se présente bien. Elle ne se sert pas des histoires de personnes disparues pour briller, elle se sert plutôt de sa notoriété pour faire en sorte que ces gens ne sombrent pas dans l’oubli, qu’on reste alertes.»  

«À Montréal, quand on a fait le lancement, aux Katacombes, il y avait 300 personnes, a ajouté Judith Landry. Ça fait 20 ans que je travaille dans l’industrie du livre, et ça faisait longtemps que je n’avais pas vu autant de gens se déplacer pour un lancement. C’est réconfortant pour un éditeur de voir des jeunes de 20 ans avec un livre dans les mains...»  

Influence positive  

Native de Québec, fille d’une mère fonctionnaire au gouvernement et d’un père propriétaire d’une agence de publicité, Victoria Charlton était professeure de français au Mexique quand elle a été attirée par YouTube. Au départ, elle s’éclatait dans de petites vidéos humoristiques.  

Puis, la découverte de l’histoire d’Elisa Lam, une Canadienne décédée à Los Angeles dans des circonstances inexpliquées en 2013, l’a rapidement «obsédée». Elle a partagé sa fascination sur YouTube, et sa communauté lui a aussitôt signifié son appréciation pour ses récits de crime-réalité.  

«De plus en plus, j’essaie d’aider les familles à donner de la visibilité à des histoires de disparitions et de meurtres non résolus», a souligné la jeune femme.  

De fil en aiguille, référée à l’occasion par des YouTubeurs français en vue qui pouvaient lui amener 20 000 abonnés après une seule mention, sa popularité a grandi. Environ 70 % de son bassin de fidèles est français. Depuis un an, Victoria s'investit maintenant à temps plein dans son projet YouTube.  

«Je me suis dit que, quand je gagnerais le même salaire avec YouTube qu’en étant prof, je me concentrerais sur YouTube», a-t-elle précisé.  

Son influence se mesure concrètement: bénévole pour le site The Doe Network, un répertoire de personnes disparues dans le monde entier, auquel elle consacre une vingtaine d’heures par semaine, elle a parlé de cette implication dans une publication sur YouTube. Le lendemain, une soixantaine de personnes avaient manifesté leur intérêt à contribuer à leur tour.  

«Même qu’ils ont dû fermer l’onglet pour se proposer comme bénévole. Ç’a eu une influence positive», a glissé Victoria, qui songe déjà à un autre livre et qui caresse quelques autres projets secrets.