/sports/opinion/columnists
Navigation

Restez sur les sentiers SVP

Coup d'oeil sur cet article

Ne jamais circuler sur un plan d’eau en dehors des sentiers balisés. Le respect de cette règle de sécurité, pourtant très simple, et qui est martelée chaque saison par les associations de motoneigistes et la Sûreté du Québec, aurait pu éviter le drame horrible qui s’est produit au Lac-Saint-Jean.

Les motoneigistes qui enfreignent cette règle le font à leurs risques et périls. Ce n’est pas la faute de la machine si un tel malheur arrive, mais bien celle du conducteur, s’il n’a pas su adopter un comportement responsable. Mais loin de moi l’idée de blâmer le pauvre guide qui est décédé. Il faut au moins 10 pouces de glace franche pour pouvoir circuler en sécurité sur un plan d’eau. Personne n’a la capacité d’estimer cela d’un simple regard.

Les bénévoles des clubs de motoneige sont formés pour cela. Ils sont capables de faire des tests de glace et d’en vérifier l’état sur tout le parcours, avant d’ouvrir un sentier.

Ils installent des balises à l’intérieur desquelles il faut demeurer en tout temps. S’il y a un danger quelconque en raison d’un changement de température par exemple, ils vont faire les vérifications et fermer le sentier au besoin.

DES CHANGEMENTS

Cette tragédie a mis en lumière deux éléments qui, selon moi, auraient dû faire l’objet de changements depuis longtemps.

Dans un premier temps, il faut améliorer la formation des guides qui s’occupent de touristes venus découvrir la motoneige chez nous. Certaines entreprises offrent une formation sommaire, mais il faut une formation certifiée.

Dans un deuxième temps, il est essentiel que les touristes qui arrivent de l’extérieur et qui se retrouvent aux commandes de bolides qui peuvent atteindre de grandes vitesses suivent un cours approprié.

Il faut leur enseigner comment agir avec leur motoneige et comment réagir dans telle ou telle situation. Une simple vidéo bien montée d’une quinzaine de minutes leur enseignerait bien des choses, dont ils ne se doutent même pas. Il semblerait que dans la nouvelle mouture de la loi sur les véhicules hors route, ces deux points seraient inclus. Il faut espérer maintenant que cela se concrétise au plus vite.