/entertainment/opinion/columnists
Navigation

Maripier, t’es pas dégueu!

Coup d'oeil sur cet article

En 2020, c’est devenu impossible de parler de poids sans se faire lancer des tomates. Quand Nathalie Simard s’est targuée d’avoir perdu 70 livres, elle s’est fait traiter de grossophobe.  

Et quand Maripier Morin dit qu’elle combat une obsession de la minceur, elle se fait accuser d’être un mauvais exemple pour les jeunes. Misère !  

Est-ce que tout le monde peut prendre son gaz égal, respirer par le nez, et prendre une bonne camomille diète ?  

DES ARGUMENTS PLUTÔT MINCES  

Depuis que Maripier Morin a confié dans Le Journal, à ma collègue Anne-Lovely Étienne, qu’elle a longtemps été obsédée par le corps parfait, elle se fait accuser d’envoyer un message négatif aux jeunes filles.  

Selon certains, Maripier n’avait pas d’affaire à dire qu’elle s’est déjà trouvée « dégueu » en se regardant dans le miroir.  

Pourtant, Maripier se confiait précisément sur cette obsession qui fait que même la plus belle fille du monde se trouve moche quand elle se regarde dans le miroir, parce qu’elle « n’est pas capable de s’aimer ». C’est quand même fou : alors que Maripier envoie un gros message d’acceptation de soi, une grosse dénonciation des obsessions physiques, elle se fait reprocher de ne pas être un bon modèle.  

Youhou, les amis, lisez bien lentement la phrase de Maripier : « Je regardais des comptes de fitness avant de m’endormir et je pleurais... Un moment donné, je me suis dit qu’il fallait que j’arrête ! »  

Je vais vous l’écrire en majuscules pour que vous compreniez bien : MARIPIER N’EST PAS FIÈRE DE L’ÉPOQUE OÙ ELLE OBSÉDAIT SUR SON APPARENCE.  

Sophie et Richard ne sont pas bons aux fourneaux, mais ils savent cuisiner leurs invités! Invitez-vous à la table de Devine qui vient souper? une série balado originale.

Extrait de l’article de Anne-Lovely Étienne au sujet de Maripier : « J’étais gonflée de partout ! Je me suis dit : ‘‘oh, mon Dieu, je suis dégueu !’’ Puis là, je me suis dit : ‘‘vraiment pas ! Je ne suis pas dégueulasse !’’ », confie-t-elle, soulignant que nous sommes parfois notre pire ennemi.  

Maripier dit aux femmes : Arrêtez d’écouter cette vilaine petite voix intérieure qui vous dénigre et aimez-vous comme vous êtes, vous êtes belle.       

Je ne sais pas ce qu’il y a dans l’eau au Québec, mais la moindre discussion sur le poids crée une controverse. Quand ce ne sont pas des nutritionnistes qui qualifient d’« intimidation » le fait qu’un humoriste se fait taquiner sur ses bourrelets à la télé, c’est une animatrice qui se fait pointer du doigt... comme si elle encourageait les jeunes femmes québécoises à boire de l’arsenic.  

CHANGEMENT DE TAILLE  

J’ai failli écrire sur les médias sociaux à quel point je trouvais l’humoriste Katherine Levac magnifique, à la une du Elle Québec avec sa blonde. Mais je me suis retenue.  

Comme Katherine a perdu énormément de poids, je ne voulais surtout pas me faire dire que je sous-entendais qu’elle était plus belle mince que ronde.  

Je n’avais pas envie de partir une autre guéguerre avec le lobby antigrossophobie qui aurait (encore) demandé ma démission. Michel Charette, Denis Coderre, Phil Roy ont connu des pertes de poids spectaculaires au cours des derniers mois. Ai-je le droit de les complimenter si je les croise ?  

Si j’étais médecin au Québec, je m’arracherais les cheveux. Comment voulez-vous combattre une épidémie d’obésité si tout le monde grimpe dans les rideaux dès que vous complimentez quelqu’un qui a retrouvé sa ligne ?