/news/politics
Navigation

Enfants non inscrits à un service éducatif: Québec paie 360 000$ pour un rapport... sans réponses

Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe
Photo d'archives, Simon Clark Le ministre de la Famille, Mathieu Lacombe

Coup d'oeil sur cet article

Le gouvernement Legault a allongé 360 000 $ pour la production d’un rapport n’ayant pas permis de dresser un portrait des enfants qui ne fréquentent aucun service éducatif.

Après six mois de recherches, les auteurs du comité Agir pour que chaque tout-petit développe son plein potentiel en sont venus à la conclusion qu’il est impossible, pour l’heure, de retracer les 156 000 enfants d’âge préscolaire qui ne fréquentent ni une garderie ni la prématernelle.

«Les données dont nous disposons actuellement au Québec ne nous permettent pas de suivre la trajectoire des tout-petits ne bénéficiant pas de services éducatifs à l’enfance. [...] Dans quels types de milieux se trouvent-ils? Où sont-ils?» précisent Jean-Pierre Hotte et Fannie Dagenais, dans leur rapport rendu public jeudi.

«Coffre à outils»

En entrevue, Mme Dagenais reconnaît que cette situation est «préoccupante». «Pour planifier de bonnes actions pour rejoindre les tout-petits des familles les plus vulnérables, on a besoin de données, on a besoin de savoir où ils se trouvent», précise-t-elle.

Malgré ce constat, le ministre Mathieu Lacombe estime que le rapport servira de «coffre à outils» pour son gouvernement au cours des prochains mois. «Le deuxième objectif du rapport était de voir comment on peut mieux rejoindre les enfants qui ne sont pas dans les CPE et garderies, et il y a plusieurs pistes qui sont formulées», a-t-il dit. 

Le ministère de la Famille a offert 45 000 $ aux groupes qui ont participé aux travaux du comité en consultant leurs membres. C’est ce qui a fait grimper la facture. Les associations de haltes-garderies et d’organismes communautaires ont notamment pris part au comité.

«Rien de nouveau»

À la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec affiliées à la CSQ, on remet en question cette stratégie. «On n’a pas besoin d’un montant de 45 000 $ pour donner notre opinion, on pourra très bien la faire parvenir au ministre sans frais», a réagi la présidente, Valérie Grenon.

Selon elle, «sur le volet statistique, il n’y a rien de nouveau dans ce rapport». Elle note néanmoins que la CAQ a surestimé le nombre d’enfants hors du réseau pour vendre son projet de maternelle 4 ans. Le document précise que sur les 156 000 bambins hors réseau, 59 000 ont moins d’un an, donc sont souvent avec leurs parents en congé parental. 

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.