/world/usa
Navigation

Au moins deux morts dans l’explosion d’un entrepôt à Houston

Au moins deux morts dans l’explosion d’un entrepôt à Houston
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Une puissante explosion dans un entrepôt industriel de la ville texane de Houston, tôt vendredi matin, a causé la mort d’au moins deux personnes, vraisemblablement des employés de l’entreprise en cause, et fait d’importants dégâts.   

«Nous avons [...] au moins deux morts confirmés», a déclaré à la presse le chef de la police de Houston, Art Acevedo.  

L’explosion, qui «a été ressentie à bonne distance» selon lui, s’est produite vers 4h15 locales dans un entrepôt du nord-ouest de la ville, provoquant d’importants nuages de fumée et de nombreux dommages.  

Une caméra de surveillance a capté la forte explosion. On y voit une boule de feu s’élever dans les airs.  

Sur des images aériennes filmées plus tard et retransmises par les télévisions américaines, on pouvait voir des bâtiments détruits et des débris calcinés d’où s’échappait de la fumée blanche.  

Les témoins interrogés par l’AFP insistaient sur la force de la déflagration.  

«On a entendu une très forte explosion ce matin, on pensait que c’était le tonnerre, mais on a regardé dehors, et il ne pleuvait pas», a confié à l’AFP Dina Lopez. «On a commencé à entendre des ambulances et la police», a-t-elle précisé, rapportant que le toit de la maison de son frère s’était effondré.  

Boule de feu 

Il y a une «forte probabilité» pour que les deux victimes soient des employés de l’entreprise à laquelle appartenait l’entrepôt en cause, a déclaré le chef de la police. Seules deux personnes étaient portées disparues, et leur voiture était sur les lieux de l’explosion, a-t-il expliqué, avertissant toutefois qu’il fallait attendre les résultats de l’identification afin d’être sûr «à 100%».  

Il s’agirait de deux hommes de type hispanique. Ils sont probablement, selon M. Acevedo, les seules victimes.   

«La police de Houston a ouvert une enquête pénale», a-t-il également annoncé. La zone de l’explosion «sera probablement sous le contrôle de la police pendant quatre à cinq jours», a-t-il ajouté.  

De nombreuses maisons alentour ont été endommagées, avec des fenêtres et des portes soufflées ou des toits effondrés.  

«Il devait être 4h du matin, et tout d’un coup, on a entendu un gros boum [...] la fenêtre de notre maison a volé en éclats», a raconté à l’AFP Adrian, 15 ans.   

Les pompiers et les services d’urgence ont accouru sur place et ont pu contenir les flammes après quelques heures.  

Les causes de la détonation étaient pour le moment inconnues, mais les autorités semblaient davantage privilégier la piste accidentelle.  

«Nous vous informerons de la cause de l’explosion dès que nous aurons des informations concrètes», a annoncé Samuel Pena, le chef des pompiers de Houston sur Twitter.  

Il a ajouté qu’il n’y avait pour le moment aucune indication d’une éventuelle pollution de l’air.  

Des personnes étaient accueillies dans une église voisine utilisée comme refuge. Les résidents du quartier devaient être réadmis dans le quartier en fin de journée, afin de faire l’état des lieux de leurs habitations.