/maisonextra
Navigation

Métier de l’immobilier: cuisiniste, l’art de concevoir la cuisine parfaite

Métier de l’immobilier: cuisiniste, l’art de concevoir la cuisine parfaite
Photo Can Stock Photo / CandyBoxImages

Coup d'oeil sur cet article

Qui n’a pas déjà rêvé à la cuisine de ses rêves qui serait digne de celle d’un grand chef? Pour que le rêve devienne réalité, il faut faire appel à un designer d’intérieur.  

Métier de l’immobilier: cuisiniste, l’art de concevoir la cuisine parfaite
Photo Can Stock Photo / undrey

 Et pourquoi ne pas se tourner vers un cuisiniste? Parce que, comme l’explique Mme Marie-Christine Dubé, présidente de l’Association professionnelle des designers d’intérieur du Québec (APDIQ), le terme «cuisiniste» peut aussi bien faire référence au vendeur de cuisines qu’au fabricant ou même à l’installateur. Alors, quand vient le temps de concevoir l’aménagement d’une cuisine, elle recommande d’embaucher un designer d’intérieur, car il a les connaissances et les compétences pour arriver au meilleur résultat.  

Des aptitudes essentielles  

La conception de la cuisine relève donc du travail du designer d’intérieur. Il s’agit, en fait, de l’une des fonctions pour lesquelles il a été formé au cégep ou à l’université. Le designer d’intérieur n’est pas un décorateur qui détient, pour sa part, un diplôme d’études professionnelles. «La cuisine, c’est la pièce la plus complexe de la maison», souligne Mme Dubé. Esthétisme, ergonomie, fonctionnalité et usages sont autant d’aspects que le designer doit considérer quand vient le temps de concevoir l’aménagement d’une cuisine.  

Métier de l’immobilier: cuisiniste, l’art de concevoir la cuisine parfaite
Photo Can Stock Photo / bmak

Le designer doit également prendre en compte l’architecture et la conformité du bâtiment, la durabilité des matériaux et les couleurs. Mais que serait un bon designer sans une oreille attentive aux besoins de ses clients? Il doit aussi détenir un bon sens de l’analyse pour parvenir à adapter les besoins à la maison, ce qui peut parfois s’avérer assez complexe. Il doit considérer l’individu dans son milieu de vie selon ses besoins actuels et futurs. Un couple sans enfant, une famille avec de jeunes enfants ou une personne âgée en perte d’autonomie n’auront pas les mêmes besoins! Le designer doit avoir un grand souci du détail et être en mesure de respecter les budgets et les échéanciers. Il doit aussi pouvoir conseiller ses clients vers la solution qui leur permettra d’obtenir le meilleur retour sur leur investissement. Après tout, rien ne sert de se lancer dans la démesure si la maison sera vendue sous peu ou si la cuisine est une pièce fantôme qui n’est jamais utilisée!