/entertainment/music
Navigation

Album, enregistrement, chanson et nouvelle artiste de l’année: Billie Eilish triomphe aux Grammy Awards

Elle remporte cinq Grammys au cours d’une cérémonie marquée par la mort de Kobe Bryant

Coup d'oeil sur cet article

Le cœur lourd quelques heures après la mort tragique de Kobe Bryant, les Grammy Awards ont célébré le vent de fraîcheur qui a balayé l’industrie musicale en 2019 en réservant leurs lauriers les plus prestigieux à la jeune sensation âgée de 18 ans, Billie Eilish.  

Billie Eilish a remporté cinq Grammys.
Photo AFP
Billie Eilish a remporté cinq Grammys.

La Californienne a remporté haut la main la compétition qui l’opposait aux deux autres recrues de l’année, la chanteuse Lizzo et le rappeur Lil Nas X, en mettant la main sur cinq Grammys, dimanche soir.     

Au passage, l’interprète de Bad Guy a signé un exploit rare en raflant les quatre grandes catégories: album, enregistrement, chanson et nouvelle artiste de l’année. Elle est seulement la deuxième artiste, après Christopher Cross en 1981, a réalisé un tel balayage.     

«Merci!», ont simplement dit Billie Eilish et son frère et producteur Finneas, à court de mots et abasourdis lorsqu’ils sont allés cueillir le dernier prix de la soirée.     

Avec trois Grammys (album urbain contemporain, performance R&B traditionnel, performance pop solo), Lizzo a quand même de quoi célébrer, tout comme Lil Nas X, deux fois récompensés (vidéoclip, performance pop duo/groupe) pour Old Town Road, son étonnante fusion de rap et de country avec Billy Ray Cyrus.     

De tout cœur avec Kobe  

Si les jeunes étoiles ont brillé, c’est celle de l’icône du basketball Kobe Bryant — lequel a mené les Lakers de Los Angeles pendant 20 saisons dans le même Staples Center où avait lieu la 62e soirée des Grammys — qui était dans les pensées de tout le monde.     

Lizzo
Photo AFP
Lizzo

Les Grammys ont dû se revirer sur un 10 cennes. À quelques heures d’avis, le plan initial de la soirée a été chamboulé et c’est Lizzo, avec un bien senti «Ce soir, c’est pour Kobe», qui a ouvert la cérémonie en chantant la très appropriée Cuz I Love You.  

Photo AFP

L’animatrice Alicia Keys a ensuite trouvé le ton et les mots parfaits. «Los Angeles, l’Amérique et le monde entier ont perdu un héros. Nous nous tenons ici, le cœur brisé, dans la maison que Kobe Bryant a bâtie», a-t-elle déclaré avant d’offrir une touchante interprétation de It’s So Hard To Say Goodbye To Yesterday avec Boyz II Men.     

Des performances touchantes  

Malgré le décès de Bryant et les controverses qui ont éclaboussé la cérémonie au cours de la dernière semaine (dégommée à la suite d’allégations de harcèlement, la productrice Deborah Dugan a notamment accusé son prédécesseur Neil Portnow d’avoir violé une artiste), les stars ont pour la plupart livré des numéros musicaux inspirés... et touchants.     

La chanteuse Demi Lovato.
Photo AFP
La chanteuse Demi Lovato.

Camila Cabello qui chante pour son papa, Demi Lovato qui ravale ses larmes, des hommages aux défunts Prince et Nipsey Hussle, c’était définitivement la soirée des grandes émotions.     

Très attendue au point que le diffuseur CBS en faisait la promotion à chaque pause publicitaire, la performance de Billie Eilish n’a pas déçu, la jeune femme a respecté l’état d’esprit général en offrant une superbe version toute en retenue de sa balade When The Party’s Over.  

De plus en plus, et en 2020 plus que jamais, les Grammys reconnaissent la contribution des femmes. C’est pourquoi il est affligeant de constater qu’une jeune vedette de la pop comme Ariana Grande, comme on l’a trop souvent vu par le passé, a dû chanter ses succès à moitié habillée, entourée de danseuses qui se trémoussaient en aussi petites tenues dans un décor de chambre à coucher.     

Pire, FKA Twigs, l'une des plus brillantes artistes de la jeune génération, a été réduite à faire de la danse-poteau et à se balader en tenue sexy pendant que Usher et Sheila E se chargeaient de chanter les succès de Prince.     

Ne sommes-nous pas rendus ailleurs?       

Moments marquants    

Lizzo salue Kobe  

Photo AFP

«Ce soir, c’est pour Kobe.» Dans les circonstances, Lizzo n’aurait pu trouver plus approprié comme coup d’envoi à cette soirée placée sous le signe du deuil. Elle a même changé le refrain de sa chanson Cuz I Love You, devenu pour l’occasion «We’re cryin’ cuz we love you».   

Demi Lovato craque, mais se ressaisit  

Photo AFP

L’émotion était si vive qu’elle a dû recommencer sa chanson après un faux départ. Pour la première fois, dimanche soir, Demi Lovato chantait Anyone, une pièce qu’elle a composée quatre jours avant de faire une overdose, en 2018. Malgré les larmes qui coulaient, elle a courageusement complété son tour de chant.   

Nostalgie rap rock  

Photo AFP

Même si les cordes vocales de Steven Tyler et des rappeurs trahissaient douloureusement l’usure du temps, Aerosmith et Run–DMC ont foutu un joyeux bordel dans le Staples Center en revisitant leur succès commun des années 80, Walk this Way. La nostalgie rap rock existe bel et bien.   

Rassemblement à l’extérieur  

Photo AFP

Pendant qu’à l’intérieur les vedettes de la musique célébraient en pensant à Kobe Bryant, des milliers d’admirateurs se sont réunis à l’extérieur du Staples Center pour lui rendre hommage, faisant fi de la demande de la police de Los Angeles d’éviter de se rendre à l’aréna des Lakers en raison de la présentation de la soirée des Grammys.   

Des gagnants des Grammy Awards   

  • Performance pop duo ou groupe: Old Town Road, Lil Nas X avec Billy Ray Cyrus  
  • Chanson rock: This Land, Gary Clark Jr.  
  • Album urbain contemporain: Cuz I Love You (Deluxe), Lizzo  
  • Performance pop solo: Truth Hurts, Lizzo  
  • Album pop vocal: When We All Fall Asleep, Where Do We Go?, Billie Eilish  
  • Album alternatif: Father of the Bride, Vampire Weekend  
  • Album électronique/dance: No Geography, The Chemical Brothers  
  • Performance rock: This Land, Gary Clark Jr.  
  • Album rock: Social Cues, Cage the Elephant  
  • Album country: While I’m Livin’, Tanya Tucker  
  • Album rap: Igor, Tyler, The Creator  
  • Chanson rap: A Lot, 21 Savage avec J. Cole