/lifestyle/health
Navigation

Les yogourts végétaliens au banc d'essai

Coup d'oeil sur cet article

Les produits à base de végétaux sont de plus en plus populaires, si bien que l’offre alimentaire a explosé au cours de la dernière année. Que ce soit pour des raisons de santé, d’éthique ou d’environnement, plusieurs personnes réduisent ou retirent les aliments de provenance animale de leur alimentation. Cette semaine, les yogourts végétaliens passent au banc d’essai.  

Liste d’ingrédients sous la loupe  

Les yogourts végétaux sont constitués soit d’une base de noix (amande, cajou, etc.), de soya ou encore de noix de coco. Les produits à base de noix de coco contiennent plus de gras saturés que les autres, car la noix de coco est riche en ce type de gras. Dans la liste d’ingrédients, on remarque la présence d’additifs alimentaires qui ont un rôle sur la texture des yogourts (épaississant et gélifiant).   

Le meilleur choix  

Le yogourt à base de soya Soygo au bleuet remporte la première place du palmarès. Il se démarque des autres par sa faible teneur en sucres (8,4 g) et en gras saturés (0,7 g), soit les valeurs les plus basses du banc d’essai. Une portion de 175 g fournit 7 g de protéines, ce qui est supérieur à la moyenne des produits similaires. Il apporte aussi 22 % de la valeur quotidienne en calcium. Assurément le meilleur choix !    

Le plus vitaminé  

Le délice végétal au lait de coco, framboise et cassis Maison Riviera apporte 4 g de protéines et 11 g de sucres (soit la moyenne). Il est enrichi en calcium ainsi qu’en vitamines B12 et D, ce qui est un atout pour les personnes qui suivent un régime végétalien. Il contient un milliard de probiotiques par portion. Puisqu’il compte parmi les plus riches en gras saturés, soit 6 g, il se classe moins bien.   

Le plus riche en gras saturés  

Le simili yaourt fait avec de la crème de noix de coco daiya (saveurs de bleuets, cerises noires ou fraises) offre un bel apport en protéines, soit 7 g. Par contre, c’est le produit qui contient le plus de gras saturés, soit 7,2 g par portion. Dommage !   

Le moins protéiné  

Le substitut de yogourt à base de lait de coco de culture au bleuet le Choix du Président n’affiche que peu de protéines, soit 1 g par portion. Dommage, car sa teneur en sucres est raisonnable (9 g) et il est modéré en gras saturés (4 g). Il comble 10 % des besoins en calcium. Une portion contient un milliard de bactéries probiotiques.     

Le plus sucré  

Le Silk baies et açaï sans produits laitiers (à base d’amandes) apporte une belle quantité de protéines, soit 5 g par portion et n’apporte que peu de gras saturés, soit 1 gramme. Pourtant, c’est le plus sucré du banc d’essai, avec 15 g par portion.  

Protéines variables

Certains produits analysés contiennent très peu de protéines, alors que d’autres fournissent un apport intéressant. Cet écart s’explique par l’ingrédient de base qui est utilisé dans la fabrication du yogourt végétalien. Une base de soya contient naturellement des protéines. En revanche, la noix de coco en contient très peu. Afin de fournir des protéines, ils doivent être enrichis, par exemple avec de la poudre de fèves ou de pois. C’est le cas des produits Maison Riviera et daiya.

Quelle base choisir ?

En comparant un yogourt aux bleuets à 2,5 % m.g. à notre meilleur choix de yogourt végétalien, on remarque que la version laitière contient un peu plus de sucres et de gras saturés, mais autant de protéines et de calcium. Ils ont une valeur nutritive semblable.

Si on fait plutôt l’analyse sur la moyenne des yogourts végétaliens analysés, notre yogourt laitier contient moins de gras saturés et légèrement moins de sucre. Il est aussi, en général, plus riche en calcium et en vitamine D. Que votre choix s’arrête sur un yogourt laitier ou non, assurez-vous qu’il fournit des protéines, au minimum 4 g par portion de 175 g (3/4 de tasse) et qu’il soit le moins sucré possible. Les options nature sont toujours de meilleurs choix.


Merci à Alexandra Chamberland, stagiaire en nutrition, pour sa précieuse collaboration.