/finance/business
Navigation

De militaire à guerrier de jeux vidéo

Martin Couture a parfois des «cotes d’écoute» de près de 500 000 personnes

Martin Couture
Photo Courtoisie Le 9 décembre dernier, Martin Couture a eu le plaisir de jouer au jeu vidéo qu’il a créé aux côtés de l’actrice Megan Fox et de son conjoint, lors d’un tapis rouge à Hollywood qui visait à amasser des fonds pour combattre les feux de forêt et pour la reforestation de l’Amazonie. De gauche à droite, Martin Couture, Megan Fox, Brian Austin Green (son mari) et Pickles ( Jon Miears).

Coup d'oeil sur cet article

Certains soirs sont plus tranquilles, mais jour après jour, des gens de tout âge et de partout dans le monde regardent McCoffee, dont le vrai nom est Martin Couture, jouer à des jeux vidéo en version mobile. Et interagir avec lui sur Facebook, en direct. En un peu plus d’un an, il a accumulé 120 000 « followers » sur sa page. Et beaucoup d’argent !

« 480 000 personnes m’ont regardé jouer à mon jeu PUGB Mobile en direct sur Facebook en août dernier. Ce sont des cotes d’écoute semblables à des émissions très populaires à la télé au Québec ! C’est fou, je suis seul dans mon sous-sol, je n’ai pas de techniciens ou d’équipe de production et je réussis à accoter les cotes d’écoute d’un plateau de tournage. »

Le soir du 9 décembre dernier, Martin Couture s’est même retrouvé à jouer à son jeu vidéo aux côtés de l’actrice Megan Fox et de son conjoint, lors d’un tapis rouge à Hollywood qui visait à amasser des fonds pour combattre les feux de forêt et pour la reforestation de l’Amazonie. 

Âgé de 33 ans, Martin a fait une carrière de 12 ans dans les Forces, au cours de laquelle il a participé à trois missions en Afghanistan, dont une comme garde du corps de l’ambassadeur du Canada. 

« Quand on revenait au camp, on avait souvent accès à des jeux vidéo, Xbox et tout. J’allais m’entraîner et ensuite, on se ramassait une gang de gars et on jouait à NHL, des jeux de guerre », raconte-t-il.  

Accro à l’adrénaline

Après l’armée, Martin a travaillé un peu dans la construction, mais s’est vite rendu compte qu’il avait besoin de plus de défis et d’adrénaline. Il a alors donné son nom pour être pompier à la ville de Bromont. 

« J’ai suivi une formation et entre-temps, je jouais aux jeux vidéo. Un soir, alors que je regardais un stream d’un gars du Texas, ma conjointe m’a dit : pourquoi tu ne ferais pas ça, je te verrais tellement là-dedans ! Je me suis acheté l’équipement de base pour essayer, j’ai pratiqué mon anglais et j’ai commencé en octobre de l’an passé », dit-il.  

« Quand j’ai commencé, mes collègues pompiers riaient de moi. J’avais 4 viewers dont ma blonde et mon beau-père ! Au début je me parlais tout seul. Je faisais comme si j’avais une foule mais il n’y avait personne. »

En à peine quelques mois comme streamer, Martin Couture a crée la marque et l’entreprise McCoffee

Le bouche-à-oreille

Le bouche-à-oreille a fait son œuvre et aujourd’hui, Martin Couture vit presque de ce « boulot ». Des gens payent pour s’abonner à sa page, mais il reçoit aussi des pourboires via Facebook. 

« Pendant que je joue, les gens peuvent donner ce qu’ils veulent. Il y en a qui donnent jusqu’à 100 $ s’ils aiment ce qu’ils voient ! On doit aussi être un peu entertainer. Je parle beaucoup avec le public et on interagit beaucoup ensemble », explique-t-il.

Mais l’ancien militaire est accroc à l’adrénaline. Pas question pour lui de laisser son travail de pompier. 

« Recevoir un appel et aller sauver quelqu’un, ça me procure des sensations fortes et ça me permet de sortir de ma caverne au sous-sol. Même si je devenais un jour millionnaire grâce au stream, je vais toujours avoir besoin de cette adrénaline-là ! »