/news/currentevents
Navigation

Homicide mystérieux en Gaspésie

Le père de la victime mêlé à une rocambolesque perquisition il y a un an et demi

Coup d'oeil sur cet article

Un Montréalais a été accusé du meurtre au deuxième degré d’un Gaspésien de 27 ans alors même que le corps de la victime demeurait introuvable, lundi. 

Steve Lévesque, 46 ans, est accusé d’avoir causé la mort de Maxime Dugas-Lepage «le ou vers le 21 janvier 2020» à Sainte-Anne-des-Monts, selon l’acte de dénonciation qu’a pu consulter Le Journal.

Un autre suspect, Maxime Labrie, 29 ans, de Rimouski, est quant à lui accusé d’avoir «été complice après le fait» entre les 20 et 25 janvier dernier.

Arrêtés samedi soir à Rimouski, ils ont comparu, en après-midi lundi, au palais de justice de Sainte-Anne-des-Monts, où demeurait la victime.

Selon une source proche de la famille de la victime, Maxime Dugas-Lepage est le fils de Martin Lepage, cet homme arrêté à l’été 2018 lors d’une spectaculaire perquisition au large de la Martinique, en compagnie d’un présumé complice, Langis Bélanger.

Quel mobile?

Les deux Québécois auraient mis le feu à leur navire dans une tentative désespérée de faire disparaître les 1506 kilos de cocaïne d’une valeur estimée à 100 millions $ qui étaient à bord, selon ce qui avait été révélé par les autorités françaises à l’époque.

Lundi, la Sûreté du Québec (SQ) ne confirmait aucune relation de parenté entre Maxime Dugas-Lepage et Martin Lepage, et se prononçait encore moins sur un possible lien entre les deux événements.

D’autres hypothèses pourraient être envisagées par la police pour expliquer le drame à Sainte-Anne-des-Monts et la SQ n’avance pour le moment aucun mobile.
Malgré l’absence de toute dépouille, il semble que la preuve recueillie était suffisante pour livrer à la justice les deux suspects dans cette affaire et parler pour la première fois d'un homicide.

«On invite le public à nous communiquer toute information qui pourrait permettre de faire avancer cette enquête», a demandé le porte-parole de la SQ, Claude Doiron.

Absence inquiétante

L’absence inquiétante de Maxime Dugas-Lepage avait d’abord été signalée aux autorités mercredi dernier. Le lendemain, plusieurs effectifs policiers débarquaient dans la petite municipalité gaspésienne pour ériger deux scènes, mener des perquisitions et rencontrer la population locale, causant une certaine commotion dans cette communauté.

L’arrestation de deux personnes a quelque chose de rassurant, a reconnu le maire de Sainte-Anne-des-Monts, Simon Deschênes.

Le principal suspect, Steve Lévesque, avait été accusé d’introduction par effraction et de voies de fait graves, entre autres, pour un épisode violent en 1997, mais ces charges avaient ensuite été abandonnées, montre sa fiche criminelle.