/entertainment/shows
Navigation

Humans au Diamant: explorer les limites du corps humain

Images du spectacle Humans de la troupe de cirque australienne C!rca.
Photo Pedro Greig Images du spectacle Humans de la troupe de cirque australienne C!rca.

Coup d'oeil sur cet article

La compagnie australienne C!rca ne fait pas dans le cirque traditionnel. Son spectacle Humans, qui se déploiera ce soir, jeudi et vendredi, au Diamant, mélange le cirque, la danse et la gymnastique dans un spectacle qui explore les limites du corps humain. 

Humans, qui a été présenté en Australie, en Belgique, aux États-Unis, en France, en Hongrie, en Italie, en Roumanie et au Royaume-Uni met en vedette 10 acrobates. 

Le spectacle Humans, de la troupe australienne C!rca, met en vedette 10 acrobates.
Photo courtoisie, Pedro Greig
Le spectacle Humans, de la troupe australienne C!rca, met en vedette 10 acrobates.

Créé en 2017 à Sydney, le spectacle propose des performances athlétiques, des prouesses artistiques et des prises de risques jamais vues. Humans est une déclaration d’amour à l’humain. 

«C’est un spectacle où 10 artistes, connectés entre eux, réalisent des acrobaties complexes et merveilleuses et où ils révèlent leur humanité. Ça vibre de vie, de rythme et d’énergie. C’est un spectacle sur l’être humain», a précisé Yaron Lifschitz, directeur artistique de C!rca et créateur de ce spectacle.  

Images du spectacle Humans de la troupe de cirque australienne C!rca.
Photo courtoisie, Sarah Walker

Émouvoir le public 

L’objectif derrière Humans était de créer quelque chose d’authentique, d’engageant, capable d’émouvoir le public et qui évolue et grandit avec le temps. 

Les acrobates font face à une multitude de défis tout au long des 70 minutes du spectacle. 

«Humans est un spectacle qui est très exigeant avec de lourdes charges acrobatiques, aérobiques et cognitives. Les artistes doivent apprendre à bouger à travers tout ça, ne pas avoir l’air de robots, être connectés avec les autres acrobates et amener une énergie contagieuse. Ce sont de bons et de grands défis. Il y a plusieurs défis, mais ce sont de bons et de grands défis», a-t-il expliqué lors d’un échange de courriels. 

Images du spectacle Humans de la troupe de cirque australienne C!rca.
Photo courtoisie, Pedro Greig

C!rca a comme particularité de ne pas travailler avec les accessoires de cirque traditionnels. C’est la marque de commerce de la compagnie australienne basée dans la ville portuaire de Brisbane. 

«Je n’aime pas la présence d’accessoires sur scène. On travaille uniquement avec les corps et avec l’espace, et c’est ce que je préfère», a-t-il dit. 

Au moment où des feux de forêt continuent de ravager l’Australie, Yaron Lifchitz avoue qu’il s’agit d’une période difficile. 

«Nos installations n’ont pas été touchées et nous sommes en sécurité. J’espère que cette situation entraînera une réflexion significative sur la crise climatique. Ces incendies sont un symptôme et nous devons nous attaquer à la cause», a-t-il fait remarquer.