/news/society
Navigation

Fondatrice des Ursulines: image préliminaire de Marie de l'Incarnation

Coup d'oeil sur cet article

Les recherches, amorcées l'automne dernier, sur un masque mortuaire afin de reconstituer le visage de Marie de l'Incarnation, fondatrice des Ursulines en Nouvelle-France, ont permis de donner une image préliminaire de ce à quoi aurait pu ressembler la religieuse.  

À l'origine de ces travaux, il n'y avait qu'un masque mortuaire que l'on croit être celui de Marie de l'Incarnation, née en 1599 à Tours, en France, et décédée le 30 avril 1672 à Québec.    

Après une numérisation surfacique effectuée dans une clinique de Québec, une image numérique en a été tirée et un visage est apparu.    

Photo TVA Nouvelles

C'est un laboratoire français spécialisé dans ce domaine qui a eu le mandat de donner un visage à Marie de l'Incarnation. Il a déjà reconstitué des visages d'autres personnages célèbres, comme le roi Henri IV et Marie-Madeleine.    

Si le masque a permis de reconstituer la base du visage de Marie de l'Incarnation, des éléments importants restent à ajouter, comme la couleur de sa peau et de ses yeux. Les quelques représentations qui existent de Marie de l'Incarnation en noir et blanc ne donnent pas d'indices à ce sujet et des recherches plus poussées seront nécessaires.    

Photo TVA Nouvelles

Mais en plus de l'image, les résultats des analyses afin de déterminer l'âge du masque seront aussi essentiels. C'est de cette façon que l'on pourra notamment valider que le masque a pu être celui de Marie de l'Incarnation, qui avait 72 ans au moment de son décès.    

«On sait que le plâtre est arrivé en Nouvelle-France après la mort de Marie de l'Incarnation. Donc, si le masque est en plâtre, on va savoir que ce n'est pas elle», a dit Philippe Roy-Lysencourt, professeur d'histoire à la Faculté des sciences religieuses de l'Université Laval, qui participe à ce projet.    

Quelques semaines de travail seront encore nécessaires afin d'avoir une image finale de ce qui aurait pu être Marie de l'Incarnation.