/sports/fighting
Navigation

Coronavirus : pas de danger pour Fanlong Meng

BOXING-USA/
Photo Reuters Fanlong Meng

Coup d'oeil sur cet article

Avec l’épidémie du coronavirus en Chine, certains observateurs avaient des craintes à l’endroit du boxeur chinois Fanlong Meng qui doit affronter Artur Beterbiev, le 28 mars, au Centre Vidéotron. Toutefois, plus de peur que de mal. 

« J’ai contacté le promoteur de Meng (Dino Duva) lorsque les premiers cas mortels du coronavirus ont été déclarés, a indiqué Yvon Michel. Toutefois, il m’a vite rassuré que son boxeur vivait dans le New Jersey depuis quelques années et qu’il n’était pas retourné en Chine depuis un certain temps. »

Le clan d’Artur Beterbiev, la compagnie de promotion Top Rank et le groupe Gestev peuvent donc se concentrer sur la promotion du gala du 28 mars. D’ailleurs, Meng serait sur le point de signer son contrat pour affronter le champion unifié. 

« Nos avocats travaillent déjà sur les demandes de visa de Meng, a ajouté Michel. On aimerait bien qu’il soit présent à notre conférence de presse pour le lancement de la promotion. »

Alvarez-Ramirez : ça bouge

Gilberto Ramirez était présent à un gala de DAZN qui était présenté jeudi à Miami. Celui qui est encore sous contrat avec Top Rank a déclaré qu’il affronterait Eleider Alvarez dans le cadre d’un combat éliminatoire WBO des mi-lourds. 

Cependant, il n’a toujours pas donné signe de vie à son promoteur ou à la partie adverse alors que la période de négociations se termine le 6 février. Par la suite, on aurait droit à un appel d’offres. 

Il ne faudrait pas se surprendre que Matchroom Boxing et le promoteur Eddie Hearn tentent de mettre la main sur les droits de ce combat. Un dossier à suivre...


GYM a annoncé la mise sous contrat de la boxeuse Marie-Pier Houle. Une entente à long terme pour la Trifluvienne de souche. Houle sera l’une des vedettes du gala du 21 mars au Casino de Montréal.