/news/society
Navigation

Mercier: première convention collective entre la Ville et ses policiers

Coup d'oeil sur cet article

MERCIER – Un peu plus de deux ans et demi après la mise en place du nouveau service de police de Mercier, en Montérégie, la Ville et le syndicat des policiers ont signé une première convention collective de travail, vendredi.  

«La signature de cette convention collective marque un jalon important dans la création du SPVDM, dont les activités ont débuté le 17 juillet 2017», peut-on lire dans un communiqué de la Ville.  

Le contrat de travail sera en vigueur jusqu'au 31 décembre 2023. Il comprend entre autres «des augmentations salariales annuelles ajustées sur l'indice des prix à la consommation (incluant un minimum de 1,5% et un maximum de 2%)». «Les dispositions de la convention collective, notamment certaines clauses normatives, dont le régime de retraite des employés à cotisations déterminées, respectent le principe de l'équité interne avec les autres corps d'emploi de l'administration municipale», a-t-on souligné.  

Dans un souci d’économiser, la Ville de Mercier s’est dotée de son propre corps de police municipale en 2017 après avoir été desservie pendant des années par celui de la ville voisine de Châteauguay.