/opinion/columnists
Navigation

La mollesse de Justin Trudeau

FILES-CANADA-ROYALS-CELEBRITY-BRITAIN
Photo AFP Le gouvernement de Justin Trudeau n’a adopté aucune mesure significative à l’égard de l’ensemble des voyageurs en provenance de Chine.

Coup d'oeil sur cet article

Pour la plupart d’entre nous, le nouveau coronavirus donnerait les symptômes d’une vilaine grippe. Rien de catastrophique. Mais le virus chinois risque d’entraîner la mort chez des millions de Canadiens âgés ou souffrant de maladies chroniques. Ces gens ont peur du nouveau coronavirus.

Pourquoi le gouvernement canadien réagit-il si peu face à cette menace ?

Le Japon et la Corée du Sud interdisent l’entrée aux voyageurs qui ont séjourné dans la province du Hubei, où se trouve la ville de Wuhan. Aux États-Unis, les douaniers prennent la température de tous les voyageurs qui rentrent de Chine. Les voyageurs qui ont séjourné au Hebei sont mis en quarantaine. L’Australie a fermé son territoire aux touristes chinois.

Jusqu’à hier soir, rien de tout ceci n’était appliqué au Canada. Les douaniers se fiaient à la bonne foi des voyageurs. Avez-vous séjourné à Wuhan ? Non ? Alors bienvenue au Canada et bonne journée.

Motifs d’inquiétude

Pourtant, les motifs d’inquiétude ne manquent pas. Il est maintenant confirmé que les autorités de la ville de Wuhan ont attendu plusieurs semaines avant de rapporter le début de l’épidémie du nouveau virus. Le gouvernement chinois a récemment admis que plus de 80 000 personnes avaient été placées en observation en Chine. Tout indique que le nombre de personnes infectées est probablement supérieur à celui rapporté par les autorités chinoises.

Pourquoi cette mollesse des autorités canadiennes face à cette épidémie ? 

Samedi soir, à Toronto, Trudeau a mis en garde contre la discrimination envers les Chinois qui pourrait résulter d’une mauvaise information sur le nouveau coronavirus. 

En effet, au Canada, il est ridicule de se méfier des germes de personnes d’apparence chinoise. Mais tel n’est pas le débat. Plutôt que de casser du sucre sur le dos de Canadiens trop craintifs, Trudeau aurait mieux fait d’annoncer les mesures que le Canada allait prendre pour tenter de contrôler la propagation du virus. Il a fallu attendre jusqu’à hier soir pour qu’il se décide à prendre quelques mesures, mesures qui ne concernent que les voyageurs canadiens en partance du Hebei.

Aucune mesure significative

Le gouvernement Trudeau n’a adopté aucune mesure significative à l’égard de l’ensemble des voyageurs en provenance de Chine. Par exemple, pourquoi ne pas avoir décrété la surveillance de tous les voyageurs en provenance de Chine ? Celle-ci ne coûterait pas grand-chose. Elle rassurerait la population. Elle pourrait sauver des vies.

Mais non. Par sa mollesse, le gouvernement de Justin Trudeau met à risque la santé de la population canadienne. En plus, il insulte les Canadiens en dénonçant une discrimination imaginaire contre des Chinois.

Justin Trudeau est-il à ce point influencé par des lobbies chinois ? Des gens d’affaires qui rêvent encore de faire fortune en Chine lui conseillent-ils de ménager la susceptibilité de Xi Jinping ? Craint-il de perdre son électorat chinois ?

Il devrait être clair depuis les débuts de l’affaire Huawei et de l’emprisonnement de madame Meng que le gouvernement de Xi Jinping traite le Canada avec une arrogance qui augure très mal pour l’avenir.

La mollesse de Justin Trudeau face à la Chine et la lenteur du Canada à réagir sont stupéfiantes.