/entertainment/tv
Navigation

Julie Le Breton et Véronique Cloutier, sœurs dans «L’œil du cyclone»

Julie Le Breton et Véronique Cloutier, sœurs dans «L’œil du cyclone»
PHOTO COURTOISIE ICI Radio-Canada Télé

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Julie Le Breton incarnera une mère monoparentale débordée dans la nouvelle comédie à sketchs L’œil du cyclone. Son personnage aura une sœur célibataire et délurée, interprétée par une certaine Véronique Cloutier.

Les 13 épisodes de 22 minutes de L’œil du cyclone seront disponibles sous l’onglet Véro.tv de Tou.tv Extra en octobre prochain et porteront sur un thème on ne peut plus d’actualité en 2020, celui de la charge mentale, avec laquelle bien des mères ont maille à partir.

Pas «à boutte»

Au cœur de cette sympathique tempête, Isabelle Gagnon (Le Breton), 40 ans, en aura plein les bras avec la gestion de son quotidien chargé, bien rempli par trois enfants – une adolescente de 17 ans (Emi Chicoine, vue dans Plan B) et des jumeaux de 9 ans, la dégourdie Ema (Lilou Roy-Lanouette, vedette du film Jouliks, de Mariloup Wolfe) et l’anxieux Ludo (Joey Bélanger) – et une profession d’organisatrice de mariages travaillant à la maison.

Julie Le Breton et Véronique Cloutier, sœurs dans «L’œil du cyclone»
PHOTO COURTOISIE/ICI Radio-Canada Télé

Isabelle n’aura rien d’une «mère à boutte» dépendante de son verre de vin pour traverser les aléas de la vie, mais sa routine ressemblera à un tourbillon. La chef de clan arrivera à tout concilier, mais en «tournant les coins ronds», dans l’éducation de sa marmaille, en amitié, au travail et dans sa recherche de l’âme sœur. Son humour mordant la sauvera peut-être du naufrage.

On la décrit comme humaine, généreuse, attachante, vulnérable, drôle et... en manque de sommeil. Louis Morissette, qui coproduit la comédie avec ses collègues de KOTV, se dit convaincu que les téléspectatrices (et téléspectateurs) y reconnaîtront leur réalité.

«Elle n’a pas perdu le contrôle, mais elle roule toujours avec deux roues dans l’accotement», a illustré le producteur au sujet d’Isabelle.

Véro revient au jeu

Julie Le Breton et Véronique Cloutier, sœurs dans «L’œil du cyclone»
PHOTO COURTOISIE/ICI Radio-Canada Télé

Pour venir à bout de sa «broue dans le toupet», Isabelle pourra compter sur le support de sa sœur, Éliane, campée par Véronique Cloutier. Courtière immobilière à succès, à l’aise financièrement et célibataire, Éliane échoue (presque trop) souvent chez sa frangine, à qui elle donne un coup de main, peut-être secrètement envieuse de sa richesse familiale ou lasse de sa propre solitude.

Outre ses participations aux Bye Bye (2008, et 2010 à 2013), Véronique Cloutier n’avait pas joué comme actrice depuis ses rôles dans le long métrage Les dangereux et la série Music Hall, au début des années 2000. Louis Morissette a insisté, mardi, sur le fait que le rôle de Véro dans L’œil du cyclone est secondaire, et que la «première étoile» du projet est bien Julie Le Breton.

On fera également la rencontre de l’ex d’Isabelle et papa des enfants (Patrick Hivon), avec qui notre héroïne moderne partage la garde de son trio selon aucun horaire fixe, et de la jeune copine de ce dernier (Catherine Souffront). Danielle Proulx empruntera les traits de la mère d’Isabelle et Éliane, qui ne taira aucun commentaire passif-agressif devant les choix de vie de sa progéniture.

Enfin, la fille aînée d’Isabelle aura un amoureux, auquel le comédien Isaac Brosseau donnera vie.

Comme Les Parent

La structure de L’œil du cyclone ressemblera à celle des Parent, c’est-à-dire que les saynètes pourront être regardées en pièces détachées au besoin, mais suivront quand même un fil conducteur qui fera évoluer les situations au gré de la saison.

À la création, le script-éditeur Jean-François Léger (Mes petits malheurs, Les Parent, Catherine) chapeautera une équipe d’auteurs, laquelle respectera la parité dans son nombre de plumes féminines et masculines. Alain Chicoine et Julie Hogue (qui a souvent mis en images le Bye Bye) se sépareront la réalisation de L’œil du cyclone.