/opinion/columnists
Navigation

Price et les « deux en deux »

Montreal Canadiens v Buffalo Sabres
Photo d'archives, AFP

Coup d'oeil sur cet article

On en demande beaucoup à Carey Price et avec raison puisqu’il est le gardien le mieux payé de la LNH. Pour la troisième fois de la saison, il a joué un deuxième match en deux soirs, dimanche, face aux Blue Jackets et ce fut une troisième défaite en pareille circonstance.

Sa fiche cette saison est de 0-2-1, 0,869 et 3,55, lors d’un deuxième match en 24 heures. Rien de glorieux vous avouerez. Il avait cependant mieux fait la saison dernière en quatre doublés avec une fiche de 1-3-0, 0,907, 2,74.

Évidemment, Price n’a pas le luxe d’évoluer avec une équipe de premier plan comme Andrei Vasilevskyi à Tampa. On ménage le Russe chez le Lightning et il n’a pas joué un seul doublé au cours des deux dernières saisons. Il se disait fatigué à la fin de la saison 2017-18 et il semble qu’on en a pris bonne note.

Parmi les dix gardiens les plus occupés, cette saison, Connor Hellebuyck, John Gibson, et Jordan Binnington n’ont disputé aucun programme double. Frederik Andersen, des Maple Leafs de Toronto, en a joué un seul.

On a beau dire ce qu’on veut de Price, il est là, soir après soir, et a-t-on vraiment le choix à Montréal ? Son auxiliaire, Charlie Lindgren a alloué huit buts dans ses deux apparitions en 2020. Depuis le premier janvier, Price a donc disputé 12 des 14 matchs du Canadien. Il semble que la grippe vient de le foudroyer et ce sera 12 en 15.

Sa fiche de six victoires, cinq revers et une défaite en surtemps de Price n’est pas spectaculaire, mais son taux d’efficacité de 0,936 et sa moyenne de buts alloués de 2,00 impressionnent. Seuls Vasilevskiy (9-0-1, 0,948, 1,59) et Elvis Merzlikins (9-2-0, 0,944, 1,83) ont de meilleures statistiques en 2020 parmi les gardiens les plus occupés.

Avec de tels chiffres, Price a grimpé les échelons de notre classement. Il a débuté l’année 2020 au 27e rang avec un dossier de 16-13-3, 0,901, 3,03 et aujourd’hui, il occupe le 7e rang, son meilleur bulletin de la saison avec une fiche de 22-18-4, 0,911, 2,75.

C’est une belle progression, mais le Canadien est encore à huit points d’une place en séries et Price n’a plus droit à l’erreur.

Le droit à l’erreur

Et justement. Qui a droit à l’erreur ? C’est tout de même ironique que les deux gardiens les mieux payés, soient présentement hors du portrait des séries (matchs d’hier non inclus), soit Price et Sergei Bobrovsky, des Panthers de la Floride.

Dans l’Est, Vasilevsky et les gardiens des Bruins voguent allègrement vers une place en séries, mais pour les gardiens des Maple Leafs, des Blue Jackets, des Islanders, des Hurricanes et des Flyers, la marge de manœuvre est mince.

Le Canadien est davantage hors course que les Panthers, mais Bobrovsky ne brûle certainement pas la ligue. Ses statistiques sont plus respectables en 2020 (5-2-0, 0,900 3,12). Le duel entre les Panthers et les Leafs hier s’annonçait fort prometteur.

Le mystère Bobrovsky

Bobrovsky a toujours été une espèce d’énigme. Double gagnant du trophée Vézina, il n’avait jamais livré la marchandise en séries éliminatoires avant de surprendre le puissant Lightning de Tampa Bay avec les Blue Jackets de Columbus le printemps dernier. C’est d’ailleurs la seule série qu’il a gagnée jusqu’ici en six participations.

Il avait dû consulter un psychologue du sport pour régler ses problèmes d’anxiété en séries. Nous ne sommes qu’au début février, mais il serait temps pour le Russe de se lever et de faire la différence. Contre toute attente, il occupe le 32e rang de notre classement, mais il est capable de performances incroyables.

Mystère, mais « Bob » reste l’homme à surveiller dans la course aux séries. À suivre.

 

RANG PRÉNOM NOM ÉQUIPE POINTS
1 Connor Hellebuyck WPG 10390
2 Ben Bishop DAL 10367
3 Tuukka Rask BOS 10340
4 Andrei Vasilevskiy TBL 10329
5 Robin Lehner CHI 10323
6 Darcy Kuemper ARI 10322
7 Carey Price MTL 10320
8 Jacob Markstrom VAN 10318
9 Tristan Jarry PIT 10315
10 Frederik Andersen TOR 10286
11 David Rittich CGY 10252
12 Elvis Merzlikins CBJ 10249
13 Linus Ullmark BUF 10243
14 Jordan Binnington STL 10229
15 Jaroslav Halak BOS 10229
16 Thomas Greiss NYI 10224
17 Marc-Andre Fleury VEG 10219
18 Semyon Varlamov NYI 10210
19 Joonas Korpisalo CBJ 10204
20 John Gibson ANA 10193
21 James Reimer CAR 10191
22 Ilya Samsonov WSH 10183
23 Mikko Koskinen EDM 10177
24 Corey Crawford CHI 10161
25 MacKenzie Blackwood NJD 10152
26 Henrik Lundqvist NYR 10150
27 Antti Raanta ARI 10147
28 Philipp Grubauer COL 10136
29 Alexandar Georgiev NYR 10119
30 Petr Mrazek CAR 10108
 
Note  sur le classement
 
Le classement informatisé des gardiens de but présenté par Le Journal utilise la même formule que celle préconisée par le magazine Goalies’World entre 1996 et 2011. Le nombre de matchs joués, le nombre de tirs, la moyenne d’efficacité, la moyenne de buts alloués, les victoires et les jeux blancs font partie de l’équation, chaque statistique ayant un poids différent. Ce classement peut être comparé à ­celui des marqueurs. Plus la saison avance, plus le classement se stabilise.