/finance
Navigation

Téléphonie: de nouveaux indicatifs régionaux à venir au Québec

Coup d'oeil sur cet article

La croissance de la téléphonie mobile fera bientôt apparaître trois nouveaux indicatifs régionaux: le 263 à Montréal, le 354 en banlieue et le 468 dans l’ouest du Québec.  

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) a récemment publié des avis pour se pencher sur l’épuisement de certains indicatifs téléphoniques.  

L’organisme gouvernemental estime que les indicatifs 514 et 438, qui couvrent l’île de Montréal, seront tous attribués d’ici juin 2024. Les 819 et 879, pour l’ouest du Québec, vivront une situation semblable d’ici mars 2025.  

On proposerait alors un nouvel indicatif régional aux propriétaires de nouveaux numéros de téléphone. Ceux qui ont déjà un indicatif comme le 514 ou le 819 conserveront leur numéro.  

Le CRTC avait réservé des indicatifs «aux fins de redressement futur» dans une décision datant de 2017. On estimait alors que le 438 (introduit en 2006) et le 514 seraient épuisés en 2027, soit plus tard que ce qui est maintenant prévu.  

«Les plus récentes prévisions [...] indiquent que les dates d’épuisement prévues de la majorité des indicatifs régionaux de la réserve canadienne s’étaient considérablement rapprochées et se situaient dorénavant dans un horizon de dix ans», avait-on indiqué à l’époque.  

Dans les prochains mois, des comités se chargeront d’émettre des recommandations sur la méthode et le moment opportun où les nouveaux indicatifs devraient entrer en service. Le calendrier pourrait encore changer.  

Par exemple, l’indicatif 354, réservé pour les couronnes nord et sud de Montréal, devait entrer en vigueur en octobre cette année. Sa mise en service a toutefois été repoussée de façon indéfinie «en raison du retard prévu quant à l’épuisement des indicatifs régionaux» 450 et 579.  

Toujours plus de lignes  

Le nombre d’abonnés canadiens à des services mobiles a notamment grimpé de 4,8% entre 2017 et 2018, passant de 31,7 à 33,2 millions de personnes, selon les données du CRTC.  

En plus des appareils mobiles, des numéros de téléphone sont utilisés pour des appareils résidentiels, des services informatiques et des télécopieurs.  

La création d’un nouvel indicatif régional permettrait d’ajouter environ 7 millions de numéros de téléphone, selon l’Alliance des télécommunicateurs.  

L’Administrateur de la numérotation canadienne consulte, chaque année, les fournisseurs de services téléphoniques pour prévoir les besoins et s’assurer qu’il y ait toujours une réserve de numéros.  

Les prochains indicatifs régionaux au Québec:
  

Montréal   

  • Actuels: 514 et 438  
  • À venir: 263    

  

Zones autour de Montréal   

  • Actuels: 450 et 579  
  • À venir: 354    

  

Ouest du Québec   

  • Actuels: 819 et 873  
  • À venir: 468