/news/transports
Navigation

Le chantier du tramway ne sera pas retardé

Même si le troisième lien se greffera au réseau structurant

Le chantier du tramway ne sera pas retardé
Photo courtoisie, Ville de Québec

Coup d'oeil sur cet article

L’incertitude qui plane au sujet de la sortie du tunnel Québec-Lévis, sur la rive nord, n’aura aucune incidence sur le calendrier de réalisation du tramway. Régis Labeaume dit en avoir obtenu l’assurance du gouvernement.

• À lire aussi: Sortie du tunnel: Labeaume rassuré par les ministres  

• À lire aussi: Labeaume qualifie le troisième lien de «game changer»  

La semaine dernière, le maire de Québec avait manifesté son désir d’« attacher les deux projets très rapidement », soucieux de ne pas chambouler son échéancier pour le réseau de transport collectif structurant.

Les travaux doivent être lancés en 2022. La livraison du tramway est prévue en 2026. « On ne veut pas ralentir, on a des objectifs très précis en termes de programme », avait-il déclaré.

Mercredi, au lendemain d’une rencontre entre le comité de réalisation du réseau structurant et des représentants du ministère des Transports, à l’hôtel de ville, le maire se réjouissait d’avoir obtenu des garanties en ce sens.

« On a convenu qu’on ne changeait aucun programme. Ils connaissent notre programme et ont pris leur décision en fonction de (ça). Nous ne dérogerons pas à notre échéancier parce qu’on s’en va d’ici la fin février en appel de qualification (pour les consortiums), puis il faut décrire le projet (à cette étape-là) », a-t-il déclaré.

« Ce sont eux (au MTQ) qui vont s’accrocher à notre projet, parce que nous, on est très avancés, et eux ils débutent. Il faut qu’ils développent leur projet, qu’ils le greffent au nôtre. Il n’y a pas de changement au nôtre. Et on intervient dans tout le dossier de la sortie nord. On les aide et on les appuie dans leurs décisions à prendre », a renchéri M. Labeaume.

« Foutaise », dit Gosselin

Le chef de l’opposition à l’Hôtel de Ville, Jean-François Gosselin, a déploré l’empressement du maire et l’a invité une nouvelle fois à prendre une pause pour le tramway, tant que les détails du projet de troisième lien ne seront pas dévoilés par le ministre des Transports, François Bonnardel.

« M. Labeaume, on connaît sa stratégie, il veut aller le plus vite possible avant l’élection de 2021, je pense que tout le monde l’a compris », a-t-il largué.

« C’est le tramway qui vient se greffer sur le troisième lien, et non le contraire. C’est de la foutaise. Ça vient tout changer, on ne parle plus des mêmes déplacements, c’est majeur. »

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.