/entertainment/tv
Navigation

Louis Morissette ne veut pas refaire le «Bye Bye»

Louis Morissette ne veut pas refaire le «Bye Bye»
SÉBASTIEN ST-JEAN/AGENCE QMI

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | Les créateurs du «Bye Bye 2019» ayant essuyé de vives critiques, il n’en fallait pas plus pour alimenter la machine à rumeurs et les spéculations sur un éventuel changement d’équipe pour 2020. 

Naturellement, plusieurs ont tourné le regard vers Louis Morissette, habitué à cette grosse «machine», qui a écrit et produit six «Bye Bye». 

Or, rencontré mardi à Radio-Canada, lors du dévoilement de la distribution de la comédie «L’œil du cyclone», qu’il produit, Morissette s’est montré catégorique: il n’a aucune intention de replonger dans la colossale aventure que représente la création d’un «Bye Bye». «Zéro», a-t-il juré. 

«"Been there, done that", on l’a fait, a-t-il lancé sans hésitation. Je n’ai pas parlé de ça quatre secondes avec Dany (Meloul, directrice générale de la télévision de Radio-Canada), et je n’anticipe pas en parler quatre autres non plus. C’est de plus en plus compliqué de le faire, et j’ai dit ce que j’avais à dire.» 

«Quoique, quand j’ai vu Jean Charest se repointer le nez... (rires) Mais, non. J’ai beaucoup de choses cette année, avec le film ("Le guide de la famille parfaite"), le spectacle ("Les Morissette II")... C’est une grosse, grosse année, j’ai zéro minute pour ça. Et pas tant d’intérêt non plus.» 

En ce qui a trait à Jean Charest, qu’il a souvent imité dans la rétrospective de fin d’année, Louis Morissette avance qu’il accepterait peut-être de repersonnifier le politicien le temps d’un sketch, mais pas dans une émission complète. 

En 2019, c’était la première fois depuis 2010 que KOTV, l’entreprise de Louis Morissette, n’était pas impliquée dans la production du «Bye Bye». Guillaume Lespérance et Simon-Olivier Fecteau ayant pris les rênes du projet en 2016, KOTV continuait jusqu’ici de superviser les opérations en coulisses. Mais, le 31 décembre dernier, pour la première fois depuis près de 10 ans, Louis Morissette a ouvert sa télévision en n’ayant aucune idée de ce que proposerait le «Bye Bye». 

La plus récente édition du rendez-vous comique a généré des cotes d’écoute cumulatives de 4 371 000 téléspectateurs, et ce, malgré des saynètes controversées, comme celle ridiculisant les publicités de la chaîne A&W. 

Famille et tournée 

Ce mois-ci, Louis Morissette est très accaparé par la postproduction de son film «Le guide de la famille parfaite», qui prendra l’affiche quelque part en juillet prochain. Mettant en vedette lui-même, Catherine Chabot, Émilie Bierre, Gilles Renaud, Louise Portal et Alexandre Goyette, le long métrage traitera de la pression que mettent souvent les parents sur les épaules de leur progéniture. 

«On est en montage, a précisé celui qui écrit et produit l’œuvre en plus d’y jouer. Je suis assez content. On a commencé à montrer des versions aux institutions, et ça se passe bien. On peaufine notre affaire, en ce moment. Je ne me risquerai pas à dire si c’est bon ou pas, ou à parler de rendement commercial, mais je sais qu’on va aller toucher quelque chose. On va allumer une "switch" chez certaines personnes.» 

Sa boîte KOTV nous offrira par ailleurs, dans les prochaines semaines, les séries «La Maison-Bleue» et «Projet 2000» – pour lesquelles des deuxièmes saisons sont déjà en développement –, ainsi que la comédie «L’œil du cyclone», avec Julie Le Breton et Véronique Cloutier, sur Tou.tv Extra. 

Le couple Cloutier-Morissette entamera de surcroît les représentations de son deuxième spectacle «Les Morissette» le 5 août prochain, à Sainte-Thérèse. Un séjour à Saint-Hyacinthe est aussi prévu avant le début officiel de la tournée, qui ne comptera qu’une centaine de dates. Le papa de Delphine (17 ans), Justin (16 ans) et Raphaëlle (10 ans) laisse planer qu’il sera beaucoup question de la famille et des enfants qui grandissent dans «Les Morissette II».