/news/politics
Navigation

Le Bloc somme Trudeau d'empêcher l'octroi de fonds publics dans une contestation de la loi 21

Coup d'oeil sur cet article

Maintenant que la Commission scolaire English-Montreal (CSEM) a renoncé aux fonds fédéraux qu’elle aurait pu toucher pour contester la loi 21, le Bloc québécois demande au gouvernement Trudeau de bloquer tout autre cas similaire qui pourrait survenir.  

«On peut espérer [...] que le gouvernement aura le minimum de bon sens requis pour ne plus s’y réessayer», a lancé le chef bloquiste Yves-François Blanchet à sa sortie de la période de questions, jeudi.  

Le quotidien «The Gazette» rapportait mercredi que la CSEM se verrait octroyer 125 000 $ du Programme de contestation judiciaire (PJC), mis sur pied par le fédéral. Après plus de 24 heures de levée de boucliers des bloquistes et du gouvernement Legault, la CSEM a renoncé à toucher les fonds.  

Le PJC, géré par l’Université d’Ottawa, reçoit 5 millions $ par année du gouvernement, mais les décisions d’octroi de fonds sont prises par un panel indépendant de juristes.  

Qui sont les hommes et les femmes derrière nos politiciens? Emmanuelle présente... un balado animé par Emmanuelle Latraverse.

Le Bloc estime toutefois que les libéraux utilisent le PJC pour intervenir indirectement dans une contestation de la loi sur le port de signes religieux et jouent ainsi de tactique malhonnête.  

«Si on ne s’était pas énervés, ça ne serait pas arrivé», a claironné M. Blanchet au sujet du revirement de situation, ajoutant qu’il se gardait bien de s’accorder «tout le mérite».  

«Peut-être que le gouvernement aurait réussi à s’en tirer et ça aurait créé un précédent», a-t-il ajouté.  

Le gouvernement Trudeau assure de son côté qu’il n’a rien à voir avec la décision de la CSEM et n’a exercé aucune pression.  

«Je dis depuis le début que ceci est un processus totalement indépendant. [...] À aucun moment, je n’ai à me prononcer là-dessus», a martelé le lieutenant politique pour le Québec Pablo Rodriguez.  

Plus tôt jeudi, le premier ministre Justin Trudeau a suggéré qu’une intervention de sa part pour empêcher la CSEM de toucher les fonds du PJC aurait été synonyme d’ingérence politique.  

«Nous respectons l’indépendance des institutions indépendantes», a-t-il dit.