/news/currentevents
Navigation

L’ancien animateur de radio Martin Pouliot plaidera coupable le 21 février

Martin Pouliot.
Photo Jean-François Desgagnés Martin Pouliot.

Coup d'oeil sur cet article

Le 21 février prochain, soit un peu moins de deux ans et demi après les tristes événements qui l’ont mené devant la justice, l’ancien animateur de radio Martin Pouliot plaidera coupable aux accusations portées contre lui.  

C’est ce qui a été annoncé, jeudi, en salle de cour à la juge Rachel Gagnon, qui a été saisie du dossier.  

L’homme de 49 ans entend disposer de son dossier de conduite avec les facultés affaiblies causant des lésions, mais également de son dossier de non-respect d’ordonnance.  

Remis en liberté à la suite de son accident, Pouliot était de nouveau arrêté, le 27 septembre 2019, parce qu’il conduisait son véhicule en pleine nuit, contrevenant ainsi à l’une de ses conditions de remise en liberté.  

À la suite de cette nouvelle arrestation, Pouliot avait choisi de demeurer en détention et son avocat, Me Christian Bélanger, avait souligné aux membres des médias que son client ne souhaitait pas «faire témoigner la dame» impliquée dans l’accident.  

Il avait également ajouté que la vie de l’ancien animateur était «devenue un enfer», notamment parce qu’il était envahi par les regrets à l’endroit de la victime.  

Rappelons que dans la nuit du 1er au 2 octobre 2017, le Service de police de la Ville de Québec avait procédé à l’arrestation de Martin Pouliot, à la suite d’une violente collision survenue dans le secteur de Neufchâtel à Québec.  

La victime circulait sur le boulevard Johnny-Parent en direction est à bord d’une berline Mazda lorsqu’elle a été percutée à l’intersection du boulevard Saint-Jacques par un VUS Audi Q5, circulant vers le nord sur Saint-Jacques.