/lifestyle/food
Navigation

Dans la cuisine avec Geneviève Leclerc: «j’aime me lancer des défis culinaires»

GEN - GENEVIÈVE LECLERC
Photo Martin Alarie Geneviève Leclerc

Coup d'oeil sur cet article

Passionnée, Geneviève Leclerc ne fait pas les choses à moitié. Elle adore la collaboration. La preuve, elle sortira, le 7 février prochain, son troisième album. Elle y dévoilera douze duos intimistes avec autant de merveilleux interprètes, dont Marie-Élaine Thibert, Lulu Hughes, Yvan Pedneault, Martin Giroux... « Je me suis fait plaisir, dit-elle, et ils m’ont fait un grand plaisir d’avoir accepté de participer à ce beau projet. J’aime partager, comme en cuisine d’ailleurs, une autre de mes passions. Les gens vont être surpris des choses que je vais révéler en cuisine et de mon ancienne vie. »

C’est ce que nous allons voir. 

Questionnaire gourmand

Café ou thé ?

Le matin, il me faut absolument mon latté. Ensuite, je suis encore café, plusieurs le matin et au cours de la journée. Alors, pour le reste de la journée, j’ai commencé à prendre du décaféiné. Pour moi, le déca de Nespresso est impeccable pour ça. 

Café-croissant ou gruau et fruits ?

Je suis plutôt du genre à me gâter, alors tant qu’à se gâter, autant prendre un très bon croissant. Les petits bols de fruits santé et céréales, très peu pour moi ! Sinon, j’adore les déjeuners, donc des œufs, bacon et petites patates, oh que oui ! 

Beurre ou margarine ?

Je cuisine au beurre, mais aussi à l’huile d’avocat. Sinon, sur mon pain, je peux mettre volontiers de la margarine. 

Pain tranché ou baguette ?

Le pratico-pratique, du pain de Première Moisson, par exemple, vendu en supermarché, me convient bien. Il y en a plusieurs sortes et une belle miche de pain tranché, c’est bien et agréable pour plusieurs usages, même grillé. 

Fromage ou dessert ?

Je me rends compte avec le temps que je suis et deviens de plus en plus fromage, surtout pour finir mon repas avec un bon verre de vin. Je n’aime pas trop les vins sucrés que l’on propose généralement au restaurant, alors, j’ai tendance à choisir l’assiette de fromage, même à la maison. En plus, je suis poche pour faire les gâteaux !

Viande ou poisson ?

Vraiment viande, il y a tellement de possibilités avec toutes sortes de viandes. Mais pour te donner une petite idée, le 12 décembre dernier, je faisais une cuisson de viande sur le BBQ...

Salade ou frites ?

Ben non, des frites, voyons ! C’est quoi ça, cette histoire-là, de manger un bon steak avec de la salade ! (Rire)

Végé ou carné ?

Plutôt carné, mais il m’arrive de plus en plus de manger végé sans en faire un cas. Si c’est bon, c’est toujours un bonheur, mais il faut que ce soit délicieux. Je suis bien ouverte tout de même.

Resto ou livraison ?

C’est bien rare, les livraisons, surtout pour le résultat que cela donne. 

Imagine, les frites sont molles et froides, tout est mou, ou alors les textures sont durs, bref, à part les sushis, ce n’est souvent pas idéal. Et en plus, j’adore aller au restaurant.

Caramel ou chocolat ?

Spontanément, je te dirais chocolat, mais j’avoue qu’avec le temps, le bonheur de manger aussi du caramel rattrape le chocolat. Imagine, un moelleux au chocolat avec, au cœur, du caramel fondant à la fleur de sel. Le bonheur ultime du dessert. 

Huile d’olive ou huile de canola ?

Huile d’olive, mais surtout d’avocat, c’est parfait pour les cuissons. Je l’utilise de plus en plus.

Gâteau ou biscuit ?

Côté sucré, Geneviève Leclerc aime les gâteaux texturés, comme le gâteau au fromage.
Photo Adobe Stock
Côté sucré, Geneviève Leclerc aime les gâteaux texturés, comme le gâteau au fromage.

Pas vraiment les biscuits, alors, oui, plutôt gâteau, mais les gâteaux avec de la texture. Brownie, gâteau au fromage, gâteau Red Velvet...

Gastro ou bistro ?

Je me sens l’âme bistro, même si j’aime aussi à l’occasion aller dans un restaurant gastronomique. Je vais alors manger un menu dégustation, sans savoir ce que je vais manger et sans que le serveur m’annonce, à chaque plat, ce qu’il y a dans mon assiette, car j’ai beaucoup d’appréhension et lorsque je mange et que je trouve ça bon, c’est juste le goût qui parle, pas l’image que je m’en faisais ni l’ingrédient qui le compose. 

Bière ou vin ?

Je prends principalement du vin, car la bière ne me fait pas. Je suis une amoureuse des bourgognes, mais je suis aussi ouverte aux vins d’autres régions et pays, et même aux beaux vins du Canada, comme les chardonnays et les pinots noirs de la vallée de Niagara, et des vins du Québec comme ceux du Domaine Saint-Jacques. 

Blanc ou rouge ?

Je vais majoritairement prendre plaisir avec un beau chablis ou un sancerre, mais le rouge est aussi un bon compagnon.

Bulles ou cocktail pour l’apéro ?

Évidemment, comme beaucoup d’entre nous, les bulles pour souligner un événement heureux, comme la sortie de mon nouvel album, c’est formidable. Mais je ne suis pas une grande amatrice de la bulle. Même pour les cocktails, j’aime les grands classiques, je suis pas mal old school pour ça. Martini, Old fashioned, Negroni... Pas de cocktails sucrés, ce n’est pas moi, ça.

Présente-moi ton accessoire de cuisine fétiche et pourquoi l’avoir choisi.

La friteuse Actifry de T-Fal. Oh, mon dieu, ça, c’est vraiment formidable et ça marche ! Il faut toutefois accepter que ce soit plus long et il faut être patient, mais l’attente (20-30 minutes) en vaut la peine. Une cuillère à table d’huile et une tonne de frites, le bonheur !

Pour toi, une soirée et un repas parfaits, c’est quoi ?

Mon nouvel appartement que j’ai avec mon amoureuse, on l’a choisi surtout pour la cuisine. Grande, avec une aire ouverte, grand comptoir, bref, parfaite pour recevoir famille et amis et avoir du plaisir. On évite aussi de servir trop de petits encas avant le repas, souvent on mange trop et lorsqu’arrive le repas, on a plus faim. Donc, une belle entrée, un bon braisé ou une belle viande rôtie, puis des garnitures savoureuses, puis fromage. Pour le dessert, puisque mon talent est limité... Je demande à mes invités : si vous voulez du dessert, apportez-en un ! (Rire)

As-tu une recette chouchoute que tu fais à tes invités ?

J’aime me lancer des défis culinaires, comme pour les fêtes où j’ai fait un baluchon de homard avec une pâte filo et ce fut une grande réussite. Je sais que c’est le genre de réalisation culinaire que je vais refaire une autre fois, car c’était délicieux, en plus cette fois-là, c’était une entrée, mais je vais le refaire en plus grosse portion et ce sera un plat principal.

Raconte-moi la réalisation culinaire dont tu es le plus fière.

Je sais que c’est une préparation simple, mais ma poutine sauce blanche et plusieurs fromages cheddar d’âge supérieur est quelque chose. La saveur de cette sauce blanche et les variantes de fromage sur le dessus, c’est vraiment très bon. Sinon, mon filet mignon est ma grande spécialité. Autant la cuisson, la sauce et les garnitures, c’est toujours un succès.

Dis-nous que tu rates les choses à l’occasion et qu’il t’est déjà arrivé de servir un plat complètement raté...

Les gâteaux et desserts, en règle générale. Je veux faire des petites variantes en enlevant ceci ou cela, comme le sucre en moins, et c’est toujours une catastrophe, alors je n’en fais plus.

Meilleure expérience culinaire à vie ?

J’ai eu la chance de manger au Mousso, et j’ai demandé au serveur de ne pas me dire ce que je mangeais pour me laisser porter par les saveurs, et c’était agréable.

Ça sentait quoi chez toi, dans la cuisine, lorsque tu étais petite ?

Vraiment, les gâteaux, ça te dit comment je me sens mal de les rater maintenant, moi, alors que ma maman en faisait de si bons. 

Fromage préféré ?

J’adore les fromages à pâte ferme du Québec. Mais aussi le Migneron. Le Bellavitano est un fromage à pâte ferme à croûte lavée au marc de café. Sinon, un bon fromage qui fond bien pour mettre sur le pain. Pain et fromage fondu et grillé, il n’y a rien de meilleur, oui, c’est dur à battre. J’aime beaucoup aussi le Pleine Lune.

Carnet d’adresses

GEN - GENEVIÈVE LECLERC
Photo Martin Alarie

Une adresse coup de cœur ?

Il faut que je te dise que j’ai travaillé plusieurs années dans la restauration comme serveuse, avec plus ou moins de succès (rire) mais j’ai aussi un merveilleux souvenir au Whisky Café. Le propriétaire nous faisait déguster un produit différent par jour afin de nous initier, c’était extraordinaire et j’en garde un magnifique souvenir humain et professionnel.

Tes restos préférés ?

  • Restaurant Gustave, pour les bons tartares, entre autres. 
  • La croissanterie Figaro, sur Hutchison, à Outremont, sans prétention, mais bien bon à prix modique.
  • Guru, restaurant indien, le poulet au beurre est à se jeter par terre.
  • Leméac, toujours bien, Chez Levesque aussi.
  • Soy sur Saint-Laurent à Montréal, un coup de cœur. 

Resto préféré pour sortir en tête-à-tête ?

Le Shack du Pêcheur, à La Prairie, avec ma blonde, on se sent vraiment en vacances, ailleurs, dans un autre monde, une bonne musique, c’est bon et sympathique.

Produits culinaires chouchous ?

Fromage, puisque tu as tellement d’usages possibles, je n’en perds jamais.

De quoi tu ne peux pas te passer en cuisine ?

Des patates, c’est juste trop bon. Des herbes fraîches. De la sauce piquante, mon amoureuse est mexicaine, ça tombe bien. (Rire)

Recette fétiche ?

J’ai fait dernièrement un roulé de poitrine de dinde, il y avait beaucoup d’amour et de soins dans cette préparation, cuisson lente et ce n’était pas sec, un pur délice. Voilà ma nouvelle recette chouchoute.

Un coup de cœur culinaire ?

Je deviens de plus en plus amoureuse des champignons. Donc, dernièrement aussi, j’ai fait un risotto aux champignons, et c’était moins compliqué que je le pensais et ce fut délicieux, en plus je l’ai servi avec un bon petit filet de porc. Parfait.

Gourmandise coupable ?

Le vin !

Ton style de cuisine préféré ?

Mexicaine, indienne, française, québécoise, chinoise-thaïlandaise.