/news/consumer
Navigation

Une consultation de l'Agence canadienne d'inspection des aliments sur la réduction des limites d’importation personnelle de nourriture

Coup d'oeil sur cet article

OTTAWA | L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) souhaite connaître l’avis des Canadiens concernant les quantités de nourriture qu’ils peuvent ramener de l’étranger. 

L’agence gouvernementale prévoit en effet de fixer des limites d'exemption personnelle qui correspondent mieux au volume d'aliments qu'un voyageur pourrait normalement rapporter à des fins personnelles sans qu'il y ait de risque pour la salubrité des aliments que consomment les autres Canadiens. 

Ainsi, l’ACIA souhaiterait limiter certaines catégories qui jusque-là ne connaissaient pas de limites, comme les noix, les condiments, les produits séchés, les huiles, les aliments transformés, les boissons non alcoolisées, avec une limite de 20kg ou 20L. 

L’importation personnelle de viande passerait de 20kg à 10kg, et les fruits et légumes frais de 250kg à 20kg. 

Seuls le poisson frais et les fruits de mer auraient une limite augmentée, passant de 20 kg à 50kg. 

«L'ACIA veut s'assurer que les aliments introduits au Canada ne posent aucun danger pour la santé sans retarder ou limiter indûment les voyageurs souhaitant rapporter des aliments à des fins personnelles», a indiqué Siddika Mithani, présidente de l’ACIA, par voie de communiqué. 

Les voyageurs qui arrivent au Canada peuvent rapporter des aliments pour leur consommation personnelle, à condition que les limites d'exemption personnelle soient respectées et que l'aliment ne soit pas visé par une restriction d'une loi fédérale. 

Les modalités de la consultation sont disponibles sur le site de l’ACIA jusqu’au 4 mars.