/investigations
Navigation

Montréal verse 3,7 M$ aux pompiers pour des heures fictives

Boxe Denis Coderre
Capture d'écran, TVA Nouvelles Denis Coderre. Ex-maire de Montréal

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Montréal a été contrainte de verser 3,7 M$ à ses pompiers en heures supplémentaires fictives, à cause d’une mauvaise décision prise par l’administration de Denis Coderre. 

Dans une décision rendue publique hier, on apprend que le comité exécutif a approuvé, cette semaine, le paiement de 60 000 heures supplémentaires, dont 20 000 à des officiers supérieurs. 

Même si aucun pompier n’a travaillé ces heures, elles seront payées. Chaque heure se monnaye environ à 50 $ pour les pompiers et à 60 $ pour les lieutenants.  

Des intérêts s’ajoutent au montant versé aux employés pour atteindre 3,77 M$. 

Pour économiser 

L’histoire remonte à 2017. Dans le but d’économiser plus de 3 M$ par année, l’administration du maire Denis Coderre avait pris la décision de retirer de façon permanente deux véhicules d’incendie, une autopompe et un camion-échelle. 

Mais cette décision n’aura pas eu l’effet financier escompté.  

En effet, un maximum de quatre véhicules peut être retiré chaque jour l’hiver et six chaque jour pendant la saison estivale, si des pompiers sont absents du travail.  

Pour assurer les opérations de tous les autres véhicules, le Service de sécurité incendie de Montréal doit faire rentrer des pompiers, en heures supplémentaires. 

Toutefois, en 2017, la direction du service continuait de laisser au garage le nombre maximal de véhicules permis, en plus de l’autopompe et du
camion-échelle retirés de manière permanente. Cela contrevenait à la convention collective. 

Un arbitre a donné raison au syndicat à cet effet, en septembre 2018.  

La Ville a alors été sommée de payer aux pompiers toutes les heures supplémentaires qui auraient dû être travaillées, mais qui ne l’ont pas été en raison du retrait des véhicules pendant 17 mois.  

Il n’a pas été possible de s’entretenir avec un représentant de l’Association des pompiers de Montréal hier.