/weekend
Navigation

Quand Queen se paie un retour vers le futur

We Will Rock You
Photo courtoisie, Randy Feere La comédie musicale We Will Rock You s’articule autour des chansons du groupe Queen

Coup d'oeil sur cet article

Applaudie par plus de 16 millions de personnes à travers la planète, la comédie musicale We Will Rock You débarquera au Québec cette semaine. Au programme : près d’une trentaine de chansons du mythique groupe Queen, cette fois-ci campées dans un univers futuriste punk et résolument rock. 

Vous avez vu le film Bohemian Rhapsody ? D’accord. Mais ne vous attendez pas pour autant à vous retrouver en terrain connu avec We Will Rock You. Car même si l’intrigue s’articule autour des succès de Queen, elle n’a rien à voir avec la vie de Freddie Mercury et ses complices.

On nous transporte donc ici dans une dystopie future où la technologie a pris le contrôle de la société. La créativité et l’originalité sont proscrites, tout comme la diversité d’opinion et la libre pensée. Mais une bande de marginaux continuent de s’opposer à l’ordre établi. Leur leader, Galileo, ne rêve que d’une chose : monter sur scène pour se donner corps et âme au rock’n’roll. 

« We Will Rock You n’a rien à voir avec l’histoire du groupe Queen. C’est une histoire complètement inventée, comme dans le cas de Mamma Mia !, par exemple », précise Trevor Coll, interprète du personnage de Galileo. 

En effet. Le synopsis est tiré tout droit de l’imaginaire du Britannique Ben Elton, célèbre, entre autres, pour les comédies musicales Tonight’s the Night et Love Never Dies.

Plus de latitude

Le chanteur affirme que cette formule permet plus de liberté pour les artistes sur scène. Ainsi, nul besoin de calquer leur performance sur celles de Freddie et sa bande. 

« Les gens qui s’attendent à un spectacle-hommage comprennent très rapidement qu’il s’agit d’une comédie musicale en bonne et due forme. Et ça nous enlève en quelque sorte une partie de la pression. Car chanter les chansons de Queen, c’est tout un privilège, mais aussi une grande responsabilité en soi. We Are the Champions, We Will Rock You, Bohemian Rhapsody... ce sont toutes des pièces qui ont marqué les gens et les époques. Bref, c’est une tâche à prendre très au sérieux », déclare-t-il. 

Trevor Coll ne cache pas, par contre, que le récent succès du film attise la curiosité d’un tout nouveau public, parfois très jeune. Il l’a rapidement remarqué au fil de la tournée qui a visité une cinquantaine de grandes villes américaines avant de débarquer à Montréal, à partir de lundi. 

Marqué par le spectacle

Lui-même âgé de 27 ans, Trevor Coll n’a pas connu les bonnes années de Queen. Mais il a tout de même été marqué très jeune par les chansons du groupe. Et c’est d’ailleurs avec le spectacle We Will Rock You qu’il y a été initié, alors qu’il était adolescent. 

« J’ai vu la comédie musicale quand j’avais 14 ans et je suis tout de suite allé acheter l’album. C’est ce qui m’a donné envie de chanter et de faire de la scène. Et depuis, Somebody to Love a toujours été la chanson que j’ai faite en audition pour chaque projet musical. Alors, faire partie du spectacle aujourd’hui... C’est une manière incroyable de boucler la boucle », souffle-t-il.


La comédie musicale We Will Rock You sera présentée à la Place des Arts du 10 au 12 février, puis au Grand Théâtre de Québec le 14 février. Les représentations sont en anglais.