/news/society
Navigation

Ils sont sans nouvelles des policiers depuis 10 ans

Coup d'oeil sur cet article

Une femme de 59 ans du Saguenay déplore le manque de communication des policiers dans le dossier de son père disparu depuis 1969.  

• À lire aussi: La police a perdu plein de dossiers non résolus   

• À lire aussi: Dossiers égarés par la police: c’est la faute aux fusions et à la numérisation 

• À lire aussi: Dossiers perdus: les autorités ne se rappelaient plus la disparition

« Personne ne m’a rappelée depuis ma dernière visite au poste il y a 10 ans alors qu’on m’avait dit que quelqu’un communiquerait avec moi », critique Marlène Tremblay.  

Son père, Ovila Tremblay, n’a pas donné signe de vie depuis le 9 novembre 1969 alors qu’il avait quitté le domicile familial pour aller faire une course. Il n’est jamais revenu.  

Ovila Tremblay, 41 ans, est disparu en 1969.
Photo courtoisie
Ovila Tremblay, 41 ans, est disparu en 1969.

L’homme de 41 ans avait deux enfants et était veuf depuis plusieurs années.  

« Quand je suis allée au poste de police du Saguenay, les policiers m’ont dit qu’ils n’avaient jamais entendu parler du dossier », déplore celle qui avait 9 ans lorsque son père a disparu.  

Le Service de police de Saguenay a fait savoir que le dossier d’Ovila Tremblay était entre les mains de la SQ depuis plusieurs années.  

On ignorait pourquoi on avait mal informé celle qui cherche son père depuis maintenant 50 ans.  

C’est Le Journal qui a précisé à Mme Tremblay que le dossier de son père se trouvait dans la cour du corps de police provincial.   

« Je vais devoir faire des suivis avec eux », dit-elle.  

La SQ a indiqué que le dossier d’Ovila Tremblay était toujours ouvert.