/sports/football
Navigation

Montréal célèbre bien plus qu’un champion

Laurent Duvernay-Tardif
Photo AGENCE QMI, TOMA ICZKOVITS Laurent Duvernay-Tardif

Coup d'oeil sur cet article

MONTRÉAL | C’est plus d’une centaine d’hommes, de femmes et d’enfants qui ont applaudi à tout rompre Laurent Duvernay-Tardif, dimanche après-midi, au parc Jean-Drapeau. 

Albert Dubé
Photo AGENCE QMI, TOMA ICZKOVITS
Albert Dubé

Si cette fête avait été mise en place pour souligner le sacre au Super Bowl LIV du premier footballeur né au Québec, c’est surtout l’individu que les gens, comme Albert Dubé, étaient venus acclamer. 

«Laurent, c’est un être exceptionnel, s’est exclamé l’homme qui arborait un casque de football et un sarrau de médecin. On en veut plein des comme lui au Québec. C’est une personne qui a des qualités incroyables et qui est un exemple.» 

La grande majorité des personnes questionnées ne soulignait pas nécessairement la victoire du garde à droite des Chiefs de Kansas City lors de la grande messe du football américain, mais bien qu’il soit en mesure d’avoir une carrière dans la NFL tout en ayant obtenu un diplôme en médecine. 

La mairesse de Valérie Plante
Photo AGENCE QMI, TOMA ICZKOVITS
La mairesse de Valérie Plante

«C’était important, pour moi, que mes garçons voient le personnage, a dit Chantale Robert, qui était accompagnée de ses fils de 10 et 13 ans. Laurent est un exemple de réussite à tous les niveaux et je veux que mes enfants s’en inspirent.» 

«Il y a quelques années, j’avais lâché le cégep et je n’avais plus de motivation. Un moment donné au travail, j’ai lu sur le parcours de Laurent Duvernay-Tardif et je me suis dit: s’il est capable de faire médecine et de jouer au foot, je peux finir mes sciences humaines», a révélé le jeune Nathan, qui étudie maintenant à l’Université de Montréal en travail social. 

Mission accomplie 

Ces commentaires réjouiront assurément Duvernay-Tardif, lui qui désire être un modèle de réussite pour les jeunes de chez nous. 

«J’aimerais ça qu’ils [les jeunes] se rappellent que j’ai gagné un Super Bowl, mais le plus grand accomplissement, pour moi, serait d’avoir amené le modèle de l’étudiant-athlète au plus haut niveau. De ne pas avoir bronché, d’avoir foncé, d’être sorti des sentiers battus pour réaliser le défi que je m’étais donné. Je veux que cela s’applique à plus que les études et le sport», a-t-il affirmé, lors de la conférence de presse qui précédait son bain de foule. 

«Si je peux être ce modèle auprès des jeunes, c’est un rôle que je prendrais avec beaucoup d’humilité et que j’adorerais avoir.» 

«Trouvez vos passions, n’ayez pas peur de rêver en grand et d’avoir des objectifs pour soi-même, a-t-il poursuivi. Si je peux transmettre ce message aux enfants, J'AURAI accompli ma mission.»