/news/health
Navigation

La Fondation SABSA reçoit un don anonyme de 200 000$

Coup d'oeil sur cet article

La Fondation SABSA, qui soutient la Clinique SABSA offrant des services de soins de santé à une clientèle vulnérable, vient de recevoir un don substantiel de 200 000 $ de la part d’une donatrice qui désire garder l’anonymat.

Après avoir entendu parler de la mission de la clinique dans de nombreux reportages, cette donatrice a contacté le personnel pour lui faire part de son intention d’offrir son soutien.

Selon Emmanuelle Lapointe, chargée de projets pour la Fondation, il s’agit du plus important don privé reçu jusqu’à ce jour. 

« Étant donné que l’objectif est d’assurer la pérennité à long terme de la clinique, la contribution de cette généreuse donatrice va servir à cela », a affirmé Mme Lapointe, mentionnant que le premier contact remontait à la fin de l’été dernier. 

Couronnée de succès

« Sa famille est originaire du quartier Saint-Sauveur. Elle est bien consciente des nombreux défis de donner des soins auprès des populations les plus vulnérables », a poursuivi Mme Lapointe.

En 2019, la Fondation SABSA a lancé une campagne de financement de 120 000 $.

« C’est l’objectif qu’on s’était donné pour la première année. Finalement, on a récolté 278 000 $ », a rappelé Mme Lapointe.

Le don de 200 000 $ s’ajoutera à la somme déjà amassée au cours de cette campagne. 

« En posant ce geste, je souhaite inciter d’autres donateurs à contribuer à ce modèle. Il est essentiel de soutenir ceux et celles qui se dévouent au quotidien pour donner accès à des soins aux personnes désaffiliées du système », a déclaré la donatrice dans un communiqué de presse.

Renouer avec ses racines

Cette dernière a été émue du fait que la clinique se situe et travaille auprès des gens des quartiers Saint-Sauveur et Saint-Roch. Elle renoue ainsi en quelque sorte avec ses racines. 

Près de 3600 personnes sont inscrites auprès de cette coopérative de solidarité offrant des soins infirmiers et psychosociaux dédiés aux personnes des quartiers centraux de la ville de Québec qui n’ont pas accès à un médecin de famille. 

Financement

La coopérative a connu une croissance rapide depuis sa fondation en 2011. 

Son budget de fonctionnement s’élevait à 895 000 $ en 2019, dont 42 % sont financés par le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.