/entertainment/feq
Navigation

Rage Against the Machine au Festival d’été... grâce aux Rolling Stones!

Rage Against the Machine en 2007
Photo d'archives, Reuters Rage Against the Machine en 2007

Coup d'oeil sur cet article

Une vidéo du concert des Rolling Stones sur les plaines d’Abraham, en 2015, est l'un des éléments qui a convaincu les membres de Rage Against the Machine d’accepter l’offre de se produire, en primeur québécoise, au Festival d’été de Québec, le 18 juillet.   

Tout s’est joué à l’automne dernier, raconte le programmateur du FEQ, Louis Bellavance, qui avait en face de lui la même agence qui représente les Foo Fighters.  

«Ce sont des gens avec qui nous avons un historique. Nous n’avions pas besoin de leur vendre l’événement. Par contre, il fallait le vendre au band.»  

C’est dans ce contexte que des images du concert des Rolling Stones, qui avait attiré 103 000 personnes sur les Plaines, sont devenues la pierre angulaire de la campagne pour séduire Zack de la Rocha, Tom Morello, Tim Commerford et Brad Wilk.  

Les Rolling Stones sur les plaines d'Abraham en 2015.
Photo d'archives Simon Clark
Les Rolling Stones sur les plaines d'Abraham en 2015.

«J’ai su à quelque part à l’automne que le groupe avait reçu la présentation du FEQ, qu’il avait entre autres regardé la vidéo des Rolling Stones et qu’il avait fait: ok, on le retient celui-là», relate Louis Bellavance.  

Show historique  

Pour le programmateur, la venue des pionniers du rap-métal constitue LA prise de 2020. «C’est un morceau historique qui a une valeur ajoutée parce qu’on ne sait pas s’ils seront encore là l’année prochaine.»  

Louis Bellavance ignore si RATM attirera la plus grosse foule du FEQ 2020. Il se dit cependant persuadé que c’est la tête d’affiche qui lui permettra de vendre le plus de billets en raison de l’aspect événementiel du concert.  

RATM, qui a annoncé sa réunion après une pause de huit ans, en novembre 2019, avait jusqu’à maintenant dit «oui» aux festivals de Coachella, Boston Calling, Firefly. En plus de leur venue à Québec, les créateurs du succès Killing in the Name ont ajouté, hier, une quinzaine d’autres dates à leur agenda estival. Ils seront notamment au Bluesfest d’Ottawa, le 17 juillet, et dans six autres villes canadiennes.  

Dévoilement le 26  

Dans le même élan, le Festival d’été a aussi confirmé qu’il dévoilera sa grille 2020 en entier le 26 février, plus d’un mois plus tôt qu’en 2019.  

Selon Louis Bellavance, l’affiche du FEQ est «à peu près complète».  

«Il reste peut-être un dossier ou deux sur différents plateaux, dont George-V. Je m’attends à ce que le 26, on soit complet dans nos 44 têtes d’affiche. Sur les Plaines, il ne devrait pas en manquer.»