/news/green
Navigation

Prévention des inondations: 50 000 $ pour étudier la rivière Saint-Charles

Prévention des inondations: 50 000 $ pour étudier la rivière Saint-Charles
Photo d'archives Didier Debusschère

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec va décaisser 50 830 $ pour étudier sous toutes ses coutures la rivière Saint-Charles, deux ans après l’inondation qui avait englouti les demeures d’une soixantaine de personnes dans le secteur de Duberger-Les Saules. 

La rivière Saint-Charles a été identifiée par un comité multidisciplinaire dans un effort de la Ville pour «comprendre et prévenir les inondations» sur l’ensemble de son territoire, et non à la suite du spectaculaire sinistre de 2018, renseigne la porte-parole Wendy Whittom. 

Risque d’embâcles 

L’administration municipale veut mieux comprendre cette rivière, car elle «n’est pas beaucoup documentée et qu’il y a un risque que des embâcles s’y forment et génèrent l’inondation d’un secteur urbanisé». 

L’analyse, la plus complète jamais commandée par la Ville pour ce cours d’eau, portera entre autres sur son hydrométéorologie et sa structure morphologique. Le contrat a été conclu à la fin du mois de janvier avec la firme WSP Canada, située sur le boulevard Lebourgneuf. 

Les spécialistes étudieront entre autres l’historique d’englacement et de transport des glaces de la rivière, sa cartographie, l’identification des endroits favorables à la formation d’embâcles et l’évaluation de l’efficacité des mesures en place.