/news/transports
Navigation

Circulation de transit: le 3e lien inquiète dans le quartier Lairet

Coup d'oeil sur cet article

Des résidents du quartier Lairet à Québec craignent de « faire les frais » du projet de troisième lien qui risque d’aboutir dans leur cour et d’entraîner une hausse importante de la circulation de transit.

Bordé à l’ouest par l’autoroute Laurentienne et au sud par ExpoCité et la 18e rue, le quartier Lairet, voisin du Vieux-Limoilou, pourrait subir les contrecoups du changement de tracé du gouvernement Legault, croient plusieurs citoyens qui ont manifesté leurs inquiétudes, mercredi soir, lors d’une assemblée du conseil de quartier.

L’emplacement de la sortie du tunnel sous-fluvial n’a pas encore été défini avec précision sur la Rive-Nord. On sait cependant que les voitures devraient aboutir sur l’autoroute Laurentienne quelque part entre la rue Soumande et les limites du quartier Saint-Roch.

« C’est bien évident que nous et ceux qui sont près de Soumande, surtout, vont en faire les frais », a exprimé un citoyen, critiquant le projet de troisième lien « mal ficelé ».

« Ce projet-là a été fait sur un bout de napkin. Est-ce qu’on travaille pour les gens de Québec ou les gens de la Rive-Sud ? » a renchéri un autre citoyen.

« On a fait un compromis sur le garage (secondaire du tramway), mais là, est-ce qu’on va devoir faire un compromis aussi sur le tunnel ? C’est comme si tout aboutissait dans Lairet », a souligné une membre du conseil de quartier, Julie Tremblay-Potvin.

Inquiétudes prématurées

« Je ne pense pas qu’on a grand-chose à gagner dans ce projet d’augmentation de la capacité autoroutière », a résumé le président du conseil de quartier, Yan Turgeon, ne jugeant pas utile, cependant, d’adopter une position officielle à ce stade-ci compte tenu de l’absence de détails.

« Ce n’est pas le temps de céder à la panique parce qu’on ne sait pas c’est quoi », a ajouté la conseillère d’Équipe Labeaume, Suzanne Verreault, jugeant les inquiétudes « pertinentes », mais prématurées.