/news/provincial
Navigation

Centre de glaces de Sainte-Foy: la Ville de Québec reprend la gestion du chantier

Le gérant de la construction du Centre de glaces a été largué

Quebec
Photo Stevens LeBlanc La construction du Centre de glaces, sur l’avenue de Rochebelle à Sainte-Foy, près de l’autoroute Henri-IV, est avancée à 65 %, selon la Ville de Québec. Les travaux de fondations, de structure d’acier, de revêtement extérieur et de toiture sont terminés en grande partie.

Coup d'oeil sur cet article

La Ville de Québec a décidé de résilier le contrat du Groupe Axor et de reprendre à l’interne la gestion du chantier du Centre de glaces, dont la construction est avancée aux deux tiers.

L’administration Labeaume a confirmé, jeudi, qu’elle mettait fin à son association avec l’entreprise montréalaise qui pilote le chantier du projet de 68,7 M$ depuis le tout début, bien qu’elle dise n’avoir absolument rien à lui reprocher.

Quebec
PHOTO COURTOISIE, VILLE DE QUÉBEC

« Comme les travaux à compléter comprennent principalement la mise en place de dalles réfrigérées, de dalles chauffantes, des systèmes spécialisés en réfrigération, en mécanique et en électricité caractéristiques d’un anneau de glace de 400 mètres, le Service de la gestion des immeubles souhaite récupérer la responsabilité de la gérance et s’adjoindre les services d’entrepreneurs et de consultants spécialisés », précise-t-on dans un document du comité exécutif.

En mêlée de presse, le maire Régis Labeaume a banalisé la situation. « On a dit : “Rendu là, t’es moins bon dans les systèmes de congélation de la patinoire.” Puis il était d’accord pour se tasser. On a pris une entreprise spécialisée, tout simplement », a-t-il résumé.

Le chef de l’opposition, Jean-François Gosselin, n’achète pas ces explications, jugeant cette rupture de contrat tout à fait inhabituelle.

« La réfrigération, ils le savaient au début du projet... Je veux être prudent parce que je ne veux certainement pas me faire poursuivre, mais nous, on a un autre son de cloche que ça. Je ne peux pas aller plus loin », a-t-il déclaré en conférence de presse.

Pas de dépassements de coûts en vue

Des rumeurs circulent depuis plusieurs mois concernant des difficultés, sur le chantier, qui pourraient entraîner des dépassements de coûts ou des retards. Questionnée en octobre par Le Journal, la Ville disait maintenir le cap sur son échéancier (octobre 2020) et assurait que tout se déroulait sans « aucune mauvaise surprise ».

La même réponse officielle tient toujours. Le budget et l’échéancier « ne changent pas ». La Ville s’attend même à « générer de légères économies ». Le porte-parole de la Ville, David O’Brien, assure que la décision de mettre fin au contrat n’a aucun lien avec la performance du Groupe Axor.

– Avec la collaboration de Marc-André Gagnon et Taïeb Moalla

Le centre de glaces en bref

  • Un anneau de glace de 400 mètres pour le patinage de vitesse, deux autres patinoires au cœur de l’anneau et une piste de course à pied qui ceinture l’anneau.
  • Aménagé sur le terrain de l’anneau Gaétan-Boucher et annexé au Centre sportif de Sainte-Foy.
  • La facture de 68,7 M$ est divisée en parts égales entre la Ville de Québec, le gouvernement du Québec et le gouvernement du Canada.
  • La livraison de l’équipement sportif était prévue en août 2020, à l’origine, mais la construction a débuté quelques mois plus tard, en octobre 2018, et doit durer 24 mois.