/entertainment/feq
Navigation

Festival d'été de Québec: le Pigeonnier revit, l’Impérial en pause

Le Festival d’été crée le parc Grande Allée, un site où il y aura des concerts en alternance sur deux scènes

Festival d'été de Québec: le Pigeonnier revit, l’Impérial en pause
Photo d'archives Pascal Huot

Coup d'oeil sur cet article

La musique est déjà de retour au parc de la Francophonie. Un an à peine après l’avoir déserté, le Festival d’été l’intègre à son tout nouveau « parc Grande Allée », un site d’une capacité de 25 000 personnes qui présentera des concerts en alternance sur des scènes postées à la place George-V et au bon vieux Pigeonnier dès l’édition 2020. 

Le FEQ reproduira donc sur sa deuxième scène en importance le modèle de festivals comme celui d’Osheaga, à Montréal, en plus de faire le bonheur des festivaliers qui regrettaient le décor et l’ambiance du Pigeonnier. 

En semaine, dès 18 h, quatre artistes se succéderont sur les scènes, situées l’une en face de l’autre, à chaque extrémité des deux sites. La fin de semaine, huit artistes se produiront à compter de 15 h. 

« À l’interne, on appelle ça nos super week-ends », mentionne la directrice générale, Anne Hudon. 

Le transfert de la deuxième scène extérieure du parc de la Francophonie vers place George-V, en 2019, a été considéré comme un succès.
Photo d‘archives, Pascal Huot
Le transfert de la deuxième scène extérieure du parc de la Francophonie vers place George-V, en 2019, a été considéré comme un succès.

Des choix à faire 

Musicalement, la recette restera identique : programmer des artistes partageant le même univers musical. Durant la fin de semaine, on aura des journées thématiques à l’image de celle consacrée au hip-hop, l’an dernier, à place George-V. 

La présence de deux scènes éloignées par 146,7 mètres l’une de l’autre obligera cependant les festivaliers à faire des choix. 

« À cause de l’alternance, ils ne pourront être aux premières loges pour un show et ensuite pour l’autre. Mais on va diffuser sur les écrans géants, par contre », indique Anne Hudon. 

Anne Hudon
Photo Stevens LeBlanc
Anne Hudon

Vers la haute-ville ? 

Le FEQ a aussi annoncé que l’Impérial Bell ne sera pas utilisé pour l’édition 2020 en raison des travaux de remise à niveau qui sont prévus cette année. 

Selon Mme Hudon, « une autre proposition » pour les festivaliers, qui sera précisée lors du dévoilement de la programmation, le 26 février, comblera le vide. 

Il reste qu’en délaissant l’Impérial et en créant le parc Grande Allée, le Festival d’été accentue le regroupement de ses activités vers la Haute-Ville, ce qui a été amorcé l’an dernier avec l’implantation de son quartier général et le transfert des spectacles de fin de soirée au Manège militaire. 

Un transfert définitif vers la Haute-Ville est-il dans les plans ? 

« Déjà, répond Anne Hudon, avec les Après-FEQ au Manège militaire, l’an passé, nous avions observé une diminution de l’achalandage. Pendant la pause, je veux qu’on réfléchisse à ce qu’on veut faire à l’Impérial dans le cadre de notre événement. Quels produits le mettraient le mieux en valeur ? » 


► La directrice générale Anne Hudon a confirmé que le prix du laissez-passer devrait augmenter d’environ 5 $ en 2020.