/news/currentevents
Navigation

[VIDÉO] Chauffeur du RTC agressé: la suspecte risque d'être accusée de voies de fait et de méfait

Coup d'oeil sur cet article

Une femme dans la vingtaine risque d'être accusée de voies de fait et de méfait pour avoir agressé un chauffeur du Réseau de transport de la Capitale (RTC) dans un autobus en mouvement, apparemment irritée de devoir sortir par l'arrière du véhicule.  

Le Service de police de la Ville de Québec (SPVQ) a sollicité l’aide du public, jeudi, pour retrouver la suspecte dans cette affaire. Vers 16h30, les autorités affirmaient l'avoir «formellement identifiée» et elle devait être rencontrée par des enquêteurs.          

Capture d'écran courtoisie

Les faits se sont produits le 11 octobre 2019 sur le parcours 74, alors que l'autobus empruntait le boulevard Père‐Lelièvre, près de la rue d’Alger, dans le secteur de Duberger-Les Saules.      

Toute la scène a été filmée par une caméra de surveillance à l’intérieur du véhicule. Sur les images diffusées par la police, on peut voir une passagère se diriger vers l'avant de l’autobus pour descendre.      

Elle lance son repas  

Le chauffeur lui demande alors «de sortir par la porte arrière, s’il vous plaît», une pratique courante au RTC afin d’assurer un service fluide pendant que de nouveaux passagers montent dans les autobus.      

Un instant plus tard, sans raison apparente, la femme se tourne subitement vers lui et lance dans sa direction ce qui semble être un mets de restauration rapide «à emporter».      

On peut compter quatre coups plus ou moins violents donnés au chauffeur, qui n'a cependant subi aucune blessure grave. La police souligne que ce comportement était particulièrement dangereux, puisque l’autobus était encore en mouvement.       

«Heureusement, ça n’a pas eu de conséquence grave. Le chauffeur n’a pas fait de geste brusque», dit le porte-parole du SPVQ Pierre Poirier, précisant que d’autres moyens d’enquête n’ont toujours pas permis de retrouver la suspecte.      

L'enregistrement nous permet d'entendre la cliente qui, une fois l'autobus immobilisé, visiblement énervée, demande: «Faut-tu [sic] que je la défonce, la porte, pour sortir?»      

Elle s’est ensuite dirigée vers la porte vitrée située à l’arrière du véhicule et l’a fait voler en éclats avec un coup de pied.      

Toute information concernant cette affaire peut être transmise à la police en composant le 1 888 641-AGIR.      

D’autres incidents  

Selon le Syndicat des employés du transport public du Québec métropolitain, il n’est pas rare que des chauffeurs soient victimes d’agression.    

«C’est très, très, très fréquent, mais le plus souvent, il s’agit d’agression verbale. Cependant, on voit que ça arrive encore trop régulièrement», constate la présidente du regroupement de travailleurs, Hélène Fortin, qui salue la rapidité avec laquelle le RTC s’est penché sur la situation.    

Rappelons qu’en mai 2018, un étudiant universitaire avait asséné un violent coup de poing au visage de l’un d’eux parce qu’il était furieux de se voir refuser l’accès à l’autobus alors qu'il devait se rendre à un examen important. Il n'y avait plus de titres de transport sur sa carte Opus.      

Ensuite, en juin 2019, deux chauffeurs avaient demandé l’intervention de la police au terminus du Zoo, dans le secteur de Charlesbourg, affirmant avoir été menacés de mort par un homme de 25 ans en colère parce qu'il avait perdu son téléphone cellulaire.      

«Le débat qui se fait depuis plusieurs années sur le bouclier [de façon à isoler le conducteur] revient évidemment sur la table pour mieux protéger les employés des sociétés de transports», observe Mme Fortin.    

Des chiffres obtenus à la suite d'une demande d'accès à l'information démontrent que les conducteurs du RTC ont subi un total de 73 agressions, toutes catégories confondues, entre 2015 et 2017.

En raison de l’enquête en cours sur ce dossier, le RTC a refusé d’émettre quelque commentaire que ce soit par rapport à la situation.      

Description de la suspecte   

  • Femme dans la vingtaine       
  • 5 pi 7 po (1,70 m)       
  • 120 lb (54 kg)       
  • Cheveux longs noirs       
  • Lunettes de soleil foncées       
  • Chandail gris à manches longues       
  • Pantalon foncé       
  • Souliers pâles       
  • Sac à main à bandoulière noir avec motifs           

– Avec la collaboration de Jérémy Bernier