/sports/hockey
Navigation

Bruce Boudreau congédié par le Wild

Bruce Boudreau congédié par le Wild
AFP

Coup d'oeil sur cet article

Le Wild du Minnesota a congédié l’entraîneur-chef Bruce Boudreau, ce vendredi, soit le jour de la Saint-Valentin. 

L’adjoint Dean Evason assurera l’intérim, en remplacement de Boudreau.  

Ce congédiement, un 14 février, n’est pas sans faire penser à celui de Michel Therrien, qui s’était fait montrer la porte de sortie par le Canadien de Montréal il y a trois ans, jour pour jour.  

À propos de la présente saison, Boudreau devient le huitième entraîneur-chef à perdre son emploi dans la Ligue nationale de hockey.  

«J'avais juste l'impression que c'était le bon moment, a indiqué le directeur général du Wild, Bill Guerin, lors d'un point de presse. Écoutez, on ne peut pas rendre tout le monde heureux et il y aura toujours des gens pour poser des questions.»  

Guerin trouvait que son équipe manquait de constance sous les ordres de Boudreau et il aimerait voir plus d'imputabilité au sein du groupe. Le DG, qui vise toujours une participation aux séries cette année, a eu de bons mots pour Evason.  

«Il se présente aux matchs de la même façon qu'il jouait, avec agressivité, passion et émotion, a-t-il observé, à propos de l'ancien attaquant des Whalers de Hartford. J'ai confiance en lui.»  

Une avance perdue  

Une défaite de 4 à 3 à l’issue des tirs de barrage subie jeudi soir par le Wild contre les Rangers de New York semble avoir eu raison de Boudreau. La formation du Minnesota menait pourtant par deux buts à mi-chemin en troisième période, mais les Rangers ont comblé l’écart.  

«Nous avons besoin que tout le monde contribue, nous avons besoin que tout le monde joue», avait lancé Boudreau, au terme du match.  

Or, le Wild a jugé que l’équipe était mieux de poursuivre sans lui. Après 57 matchs, le club du Minnesota présente un dossier de 27-23-7, demeurant ainsi dans la lutte pour une place en séries éliminatoires.