/lifestyle/columnists
Navigation

Hériter, c’est bien, mais savoir s’en passer, c’est parfois mieux

Coup d'oeil sur cet article

Je signale au monsieur anonyme de ce matin qui vous demandait votre avis sur le fait que dans son testament, sa mère lui avait annoncé son intention de privilégier sa sœur, moins bien nantie que lui, plein aux as selon ses dires, que je la soupçonne de l’avoir fait parce qu’elle se doutait de sa réaction négative et qu’elle préférait y faire face de son vivant plutôt que de laisser sa fille, l’héritière prévue, se débattre avec sa colère lors de la lecture du testament. 

Comme vous le lui avez souligné, Louise, sa mère a le droit de disposer de ses biens à sa guise à son décès. Que dans sa sagesse, elle juge préférable d’aider sa fille qui manque d’argent, plutôt que d’engraisser le portefeuille déjà bien garni de son fils, est, selon moi, louable de sa part. Mais que cet homme nourrisse l’envie de céder aux pressions malaisantes de sa femme, qui l’incite à couper la relation avec sa mère, me semble une mauvaise idée qu’il risque de regretter un jour. Aime-t-il sa mère ou l’argent de sa mère ? Donner au suivant, ça lui dit quelque chose ? 

Yvette 

Il ne doit pas oublier non plus que ce n’est pas parce qu’on est en couple avec quelqu’un que ça doit nous faire perdre le sens de la justice.