/sports/hockey
Navigation

Tournoi international pee-wee: Owen Nolan redécouvre Québec

L’ancien joueur des Nordiques dirige son fils avec les jeunes Sharks

Si un poste d’entraîneur dans la LNH ne l’intéresse pas, Owen Nolan dit adorer l’expérience de diriger les jeunes Sharks de San Jose pour qui évolue son fils Dylan (à gauche).
Photo Didier Debusschère Si un poste d’entraîneur dans la LNH ne l’intéresse pas, Owen Nolan dit adorer l’expérience de diriger les jeunes Sharks de San Jose pour qui évolue son fils Dylan (à gauche).

Coup d'oeil sur cet article

La ville de Québec possède un amphithéâtre multifonctionnel au goût du jour et un important projet de troisième lien est dans les cartons. Pas de doute, la Vieille Capitale n’est plus ce qu’elle était à l’époque où Owen Nolan portait les couleurs des Nordiques. C’est lui-même qui le dit!  

• À lire aussi: Tournoi international pee-wee: quel accueil sera réservé à Eric Lindros? 

Nolan est de retour à Québec avec son fils Dylan, qui évolue pour les petits Sharks de San Jose au Tournoi international de hockey pee-wee de Québec cette semaine.    

Si un poste d’entraîneur dans la LNH ne l’intéresse pas, Owen Nolan dit adorer l’expérience de diriger les jeunes Sharks de San Jose pour qui évolue son fils Dylan (à gauche).
Photo Didier Debusschère

«Cette ville a grossi!» a-t-il mentionné lorsque Le Journal l’a croisé au Complexe sportif de Wendake, vendredi après-midi.   

«J’ai regardé en ligne pour trouver certains des anciens restaurants où j’allais quand je jouais et ils n’existent tous plus. Je devrai en trouver d’autres», a ensuite rigolé celui que les Nordiques avaient repêché au tout premier rang du repêchage de 1990.   

Nolan a passé les cinq premières saisons de sa carrière dans l’uniforme des Nordiques avant de déménager, avec l’organisation, à Denver au Colorado en 1995.   

Transigé  

Une fois dans les Rocheuses, il n’a toutefois disputé que neuf matchs avec l’Avalanche, avant d’être échangé aux Sharks de San Jose contre Sandis Ozolinsh, le privant ainsi de la conquête de la coupe Stanley par son ancienne équipe, quelques mois plus tard.   

Il a ensuite passé les sept saisons suivantes avec les Sharks, avant de terminer sa carrière avec des arrêts à Toronto, Phoenix, Calgary et au Minnesota.   

Si un poste d’entraîneur dans la LNH ne l’intéresse pas, Owen Nolan dit adorer l’expérience de diriger les jeunes Sharks de San Jose pour qui évolue son fils Dylan (à gauche).
Photo Didier Debusschère

Malgré tout, il reconnaît que Québec demeure un endroit qui demeurera toujours particulier pour lui.   

«C’est ici que tout a commencé pour moi. J’ai vécu tellement de beaux moments ici et j’y ai rencontré des personnes fantastiques. D’avoir la chance de revenir ici avec mon fils et de pouvoir le diriger au tournoi pee-wee est quelque chose de spécial pour moi. Je suis content de revenir. Une chose n’a pas changé, il fait toujours aussi froid!»   

Nolan participera d’ailleurs à la mise au jeu protocolaire du match des petits Remparts à 13 h, samedi après-midi, en compagnie d’Eric Lindros (voir autre texte).   

«Ce sera bien de revoir les amateurs de Québec. Les gens ici sont des partisans purs et durs», mentionne-t-il.   

Si un poste d’entraîneur dans la LNH ne l’intéresse pas, Owen Nolan dit adorer l’expérience de diriger les jeunes Sharks de San Jose pour qui évolue son fils Dylan (à gauche).
Photo Didier Debusschère

EXPÉRIENCE  

Nolan n’a pas eu la chance de participer au tournoi pee-wee lorsqu’il en avait l’âge. Il espère maintenant que son fils ainsi que toute l’équipe des Sharks de San Jose profiteront au maximum de cette chance unique qu’ils ont de prendre part à cet événement.   

«Je ne pense pas qu’ils réalisent ce que ça représente. Même quand il y avait la LNH à Québec, ce tournoi générait toujours un engouement monstre. On essaie le plus possible de leur dire d’en profiter, mais je pense qu’ils le réaliseront lors de notre premier match», mentionne-t-il à propos de leur rentrée, dimanche après midi, à 13 h, face... aux petits Nordiques.   

Si un poste d’entraîneur dans la LNH ne l’intéresse pas, Owen Nolan dit adorer l’expérience de diriger les jeunes Sharks de San Jose pour qui évolue son fils Dylan (à gauche).
Photo Didier Debusschère

Ah, s’il y a une autre chose qui n’a probablement pas changé du temps de Nolan avec les Nordiques, c’est l’accessibilité à Québec par la voie des airs. Des retards de vol ont retardé leur arrivée à l’aéroport Jean-Lesage et la moitié de l’équipement des joueurs manquait à l’appel.   

Heureusement, tout est maintenant rentré dans l’ordre.   

Une première pour Ron MacLean   

Des événements d’envergure dans le monde du hockey, l’animateur Ron MacLean en a couverts. Jamais, toutefois, n’a-t-il eu l’opportunité de venir à Québec durant le Tournoi international de hockey pee-wee de Québec et il piaffe d’impatience devant l’idée de vivre l’expérience de l’intérieur.   

MacLean et sa comparse Tara Slone débarqueront à Québec dimanche dans le cadre de la Tournée Hockey d’ici qui s’installera dans la Vieille Capitale pour le weekend. Évidemment, même s’il n’y a jamais participé, MacLean sait pertinemment ce que représente ce tournoi pour des milliers de jeunes hockeyeurs à travers le monde. Cette portée, croit-il, mériterait que ses matchs soient télédiffusés à l’échelle nationale.   

«J’étais en entrevue avec une radio de Vancouver tout juste avant de vous parler et je me demandais justement pourquoi ce tournoi n’est pas télédiffusé à la grandeur du Canada. Année après année, ce tournoi accueille de futures vedettes de la LNH.»   

Le Tournoi pee-wee a d’ailleurs étudié cette possibilité récemment, a révélé le directeur général de l’événement Patrick Dom, vendredi.    

«Le diffuseur avec qui nous avions parlé a des commanditaires qui sont en conflit d’intérêts avec les nôtres. Le seul hic, il était là. En sachant ça, je ne pense pas que ça va arriver un jour», a mentionné Dom, vendredi, spécifiant qu’il s’agissait d’un important réseau de télévision américain, sans le nommer.   

PLUSIEURS ACTIVITÉS  

Pour revenir à la Tournée, elle s’installera officiellement samedi à midi et plusieurs activités seront organisées. Au menu : séance d’autographes avec plusieurs personnalités du monde du hockey dont Manon Rhéaume et Paul Coffey, un espace de hockey extérieur permettant notamment de rencontrer Coffey, une entrevue devant public avec la mère de Patrice Bergeron, un spectacle de l’acrobate-hockeyeur Steve Goodtime ainsi qu’un autre, sur la scène extérieure, de Jonathan Roy dimanche soir.   

Le tout se conclura par la diffusion, sur l’écran géant de la place Jean-Béliveau, de la rencontre entre les Maple Leafs de Toronto et les Sabres de Buffalo.   

«On veut célébrer la culture hivernale de Québec, ajoute MacLean. On veut également revenir aux racines puisqu’on sait non seulement que des joueurs comme Guy Lafleur, Mario Lemieux et Wayne Gretzky ont joué ici, mais on veut aussi mettre en lumière certaines personnalités populaires du tournoi.»    

Les matchs à l’horaire   

Vendredi    

  • Wildcats de Moncton 5 c. Team Doritos 2 | AA  
  • North Shore Winter Club 0 c. Eagles Jr. de Boston 1 | AAA  
  • Kings Jr. de Los Angeles 5 c. Stars K&B de Slovaquie 4 | AAA  
  • Bruins de Burnaby Winter Club 0 c. Detroit Honeybaked 4 | AAA  
  • Hurricanes Jr. de la Caroline 2 c. Lions de Zurich 3 (TB) | AA-Élites  
  • Lynx de Jésus-Marie de Beauceville 0 c. Prédateurs de John Rennie 2 | Scolaire  
  • Béliers de la Suisse Romande 1 c. Phantoms de Lehigh Valley 2 | AA-Élites  
  • Islanders de New York 2 c. Sélect du Japon 1 | AA-Élites  
  • Detroit Compuware 3 c. Whalers Jr. du Connecticut 2 | AAA  
  • Avalanche du Colorado 7 c. Gulls Jr. de San Diego 1 | AA  
  • Rangers de New York 1 c. Ducks Jr. d’Anaheim 0 | AAA   

Samedi   

  • 8 h | Hawks de Palm Beach c. KSF Danemark | Inter B  
  • 9 h 15 | Fire d’Atlanta c. Bruins junior de Boston | AA  
  • 10 h 30 | Rangers junior du Connecticut c. Selects de Suisse-Est | AA-Élites  
  • 11 h 45 | Royal de Cardinal-Roy c. Seacoast Performance Academy | Scolaire  
  • 13 h | Sélect de Croatie c. Remparts de Québec | AA-Élites  
  • 14 h 15 | Lions du Lac St-Louis c. Bears junior de Hershey | AA-Élites  
  • 15 h 30 | Golden Knights Jr. de Vegas c. Évry-Viry Paris | AA  
  • 16 h 45 | Diabolos de Lucille-Teasdale c. Flames de Vermont Academy | Scolaire  
  • 18 h | Stars de Long Island c. Thunderbirds du Colorado | AAA  
  • 19 h 15 | Veneto c. Pumas de Swindon | Inter B  
  • 20 h 30 | Drakkars de Caen c. HC Como | Inter B