/news/currentevents
Navigation

Trafic de cocaïne: un suspect détenait près de 75 000$ en argent comptant

Coup d'oeil sur cet article

Les policiers de la Sûreté du Québec (SQ) ont mis la main sur une quantité impressionnante de cocaïne et une somme vertigineuse de près de 75 000$ en argent comptant dans une résidence et un logement occupés par un citoyen de Matane, jeudi.  

Les agents de la police provinciale ont débarqué au domicile de la rue Bergeron au terme d’une enquête amorcée il y a quelques mois grâce à des informations reçues du public.     

Ils y ont découvert «une certaine» quantité de cocaïne et ont procédé à l’arrestation de l’occupant de l’endroit, Jean-Marc Ouellet, un homme de 39 ans.     

Ils ont poursuivi leur perquisition dans un édifice de logements de la rue Saint-Jérôme où le suspect louait également un appartement, d’après la police.     

3 kg  

Au total, ces deux saisies ont permis de confisquer près de 3 kilogrammes de cocaïne, plus de 75 grammes d’une substance s’apparentant à du MDMA (une drogue de synthèse) et un peu moins de 75 000 $ en argent comptant..     

Il y avait aussi divers équipements servant à la revente de stupéfiants.     

La SQ qualifie cette opération «d’importante».     

«On pense qu’avec cette saisie, sans dire que l’on met un terme au trafic de stupéfiants, ça devrait au moins donner un grand coup dans le marché des trafiquants de stupéfiants de cette région», indique le sergent Claude Doiron, porte-parole du corps policier.     

Autre perquisition  

Au même moment, jeudi, des enquêteurs se rendaient à Sainte-Félicité, non loin de Matane, où ils ont trouvé des quantités moins importantes de cocaïne dans une résidence où logent un homme de 71 ans et une dame de 67 ans, qui ont été arrêtés.     

Là aussi, les policiers ont saisi de l’argent comptant et des objets servant à la revente de drogue.     

La SQ soupçonne que l'homme et la femme sont des connaissances de Ouellet et qu’ils travaillaient à la solde de ce dernier. Ils ont été interrogés, puis remis en liberté. Ils comparaîtront à une date ultérieure.     

De son côté, Ouellet a été amené devant le tribunal du palais de justice d’Amqui. Il demeure détenu en attendant la suite des procédures. L’enquête se poursuit dans ce dossier.     

La police ne peut dire pour le moment si cet individu a des liens avec le crime organisé.