/misc
Navigation

À un gros été du bonheur...

HKN-SPO-ST.-LOUIS-BLUES-V-DETROIT-RED-WINGS
Photo d'archives, AFP Le défenseur des Blues Alex Pietrangelo serait un précieux actif avec le Canadien?

Coup d'oeil sur cet article

La saison 2008-2009 du Canadien a été difficile. Dernier club classé en séries dans l’Est, Montréal s’est fait culbuter en quatre par les méchants Bruins dès le premier tour éliminatoire. 

Bob Gainey avait relevé Guy Carbonneau derrière le banc en mars. Le CH s’est retrouvé face à un tournant. Gainey a dit au revoir à Saku Koivu et a dilapidé la marge importante sous le plafond salarial afin de remodeler son équipe. 

Il a d’abord acquis Scott Gomez dans une transaction hasardeuse. Quelques jours plus tard, il a octroyé des contrats faramineux à Mike Cammalleri et Brian Gionta, tous deux joueurs autonomes sans restriction. 

Gainey a charrié solide et il en a payé le prix de son job en février 2010. Toutefois, SON équipe a atteint la finale de l’Est quelques mois plus tard. En fait, de 2010 à 2015, le CH a participé à 10 rondes éliminatoires, atteignant la finale de l’Est à deux reprises (2010 et 2014) et ratant le gros tournoi une seule fois (2012). Depuis 2016, c’est quatre exclusions en comptant celle à venir, et une seule ronde de séries, perdue face aux Rangers (2017).

Pourquoi je vous rappelle tout ça ? Pour vous éveiller sur l’option du marché des joueurs autonomes le premier juillet prochain. Marc Bergevin a putréfié sa défensive il y a quelques années, sans être jusqu’ici parvenu à la rebâtir. Le Canadien compte sur le fragile Weber et le fiable Chiarot. Ajoutons Petry, pour l’instant... Victor Mete ne montre aucun progrès après trois saisons dans le circuit. Cale Fleury, Alexander Romanov, Jordan Harris, Josh Brooks et Jayden Struble devraient tous jouer dans la LNH, mais n’y seront pas constants et fiables avant quelques années. Les autres sont des diachylons. Kulak, Scandella, Ouellet, ils ne font que passer...

Des défenseurs intéressants.

Le marché des défenseurs autonomes sans restriction qui va s’ouvrir en juillet sera abondant, contrairement à celui de 2019. Sur le flanc droit, Alex Pietrangelo, Justin Schultz et Tyson Barrie pourraient recevoir de très bonnes offres. Sur le flanc gauche Torey Krug et TJ Brodie aussi. Cinq défenseurs qui ont au maximum 30 ans et à qui il reste un dernier gros contrat à signer. Est-ce que les Leafs auront les moyens de payer Barrie ? Est-ce que les Bruins vont transgresser la règle de ne pas surpayer un joueur ? Est-ce que Price et Weber, de bons amis de Pietrangelo, peuvent le convaincre d’accepter le pari de Montréal ? 

Marc Bergevin, qui aura les poches profondes cet été, peut se permettre quelques offres mirobolantes afin de restructurer son échiquier défensif. Carey Price ne s’en trouvera que plus heureux, Shea Weber moins pressurisé et l’équipe bien positionnée au départ de la prochaine saison. 

Considérant qu’en attaque, même sans Tatar et Domi, l’équipe tirera son épingle du jeu, le DG doit concentrer ses efforts à profiter d’une offre opulente et ainsi rebâtir sa défensive. C’est l’été clé du mandat Bergevin qui l’attend.

Coup de cœur

Jay Bouwmeester
Photo courtoisie, USA Today Sports
Jay Bouwmeester

Aux équipes médicales des Blues et des Ducks, intervenues rapidement et adéquatement afin d’éviter le pire au défenseur Jay Bouwmeester. L’accident a beau être un cas isolé, la rareté de ces défaillances cardiaques ne doit pas empêcher la Ligue nationale de réfléchir à des mesures à prendre afin de mieux encadrer les joueurs en accentuant la prévention quant à l’absorption de substances néfastes. Pour l’instant, le circuit Bettman continue de refuser de bannir la coke...

Coup de gueule

À l’arbitrage dans la Ligue nationale de hockey. Le travail des hommes possédant le dernier pouvoir sur un match de hockey inconstant et gênant. À Boston, mercredi soir, comment on a pu ne décerner que des pénalités mineures lorsque Marchand a dardé Petry et lorsque Chara s’est commis dans un autre cas de rage sur glace aux dépens de Gallagher ? Chara qu’on a honoré, ICI à Montréal, pour ses 1500 matchs en carrière. Non mais, c’est qui le cave ?

Un p’tit 2 sur...

Une participation aux séries éliminatoires pour les Flyers de Philadelphie. Surmontant quelques difficultés, les oranges montrent, indépendamment des séries de victoires et défaites, une progression intéressante. Je ne miserais même pas un café « frette » contre Philly au premier tour éliminatoire. Les Flyers, avec les Vigneault, Therrien, Laperrière, Couturier, Giroux, Aubé-Kubel et Myers, c’est pas mal nous autres. Et puis, faudra bien se rallier à un club...