/news/education
Navigation

Consultez notre carte et notre tableau interactifs du palmarès des cégeps

Consultez notre carte et notre tableau interactifs du palmarès des cégeps
Stevens LeBlanc/JOURNAL DE QUEBEC

Coup d'oeil sur cet article

Toutes les données du palmarès des cégeps ont été intégrées dans la carte et le tableau interactifs développés par nos collègues de chez NumériQ.  

Dans la carte interactive qui se trouve ci-dessous, vous trouverez une fiche individuelle pour chacun des 52 cégeps publics de la province.                

Carte interactive

Chaque symbole de cette carte correspond à un cégep. Sélectionnez-le pour en savoir plus à son sujet. À lire plus bas: comment sont classés les cégeps.

  • Nombre d'étudiants
  • Moyenne au secondaire
  • Étudiants à besoins particuliers

Et ci-dessous, vous pourrez consulter un tableau interactif, qui permet de comparer facilement les rendements des établissements collégiaux par région administrative. En bas de page, vous pourrez finalement consulter les notes méthodologiques, qui expliquent comment ce palmarès des cégeps a été conçu.

Cégeps par région

  • Nombre d'étudiants
  • Moyenne au secondaire
  • Étudiants à besoins particuliers

Mieux comprendre ces données

Nombre d'étudiants
(automne 2017)
Étudiants à besoins particuliers
Proportion d’étudiants qui ont déclaré avoir un trouble d’apprentissage, un trouble du déficit de l’attention (TDAH), des problèmes de santé mentale ou un handicap physique dans cet établissement. Dans le jargon collégial, on les appelle «étudiants en situation de handicap».
Moyenne au secondaire des étudiants
Moyenne générale au secondaire pour l’ensemble des étudiants admis dans cet établissement pour les cinq dernières cohortes.
Taux de diplomation
Le taux de diplomation est calculé deux ans après la durée prévue des études, c’est-à-dire après quatre ans pour un étudiant ayant commencé un programme préuniversitaire d’une durée de deux ans et après cinq ans pour un étudiant inscrit dans un programme technique d’une durée de trois ans. Le taux de diplomation est basé sur la moyenne des cinq dernières cohortes, pondérée selon le nombre d’étudiants.
Rang
Rang de l’établissement parmi tous les cégeps publics offrant ce programme au cours des dernières années. Puisque des établissements peuvent avoir obtenu le même taux de diplomation moyen, il arrive que plusieurs cégeps occupent la même position dans le classement.

Comment sont classés les cégeps

1. Taux de diplomation deux ans après la durée prévue des études
Le taux de diplomation est calculé deux ans après la durée prévue des études, c’est-à-dire après quatre ans pour un étudiant ayant commencé un programme préuniversitaire d’une durée de deux ans et après cinq ans pour un étudiant inscrit dans un programme technique d’une durée de trois ans. Ces données sont fournies par le ministère de l’Éducation.
2. Changements de programme et de cégeps inclus
Cette méthode de calcul du ministère tient compte des changements de programme et de cégeps. Un étudiant qui a commencé ses études collégiales en sciences de la nature, par exemple, et qui a changé pour sciences humaines par la suite sera considéré comme un diplômé s’il a obtenu son diplôme d’études collégiales (DEC) quatre ans plus tard, même si la formation complétée n’est pas la même que lors de sa première inscription au cégep. Le scénario est le même pour un étudiant qui a complété sa formation dans un autre cégep que celui dans lequel il était inscrit à sa première session au collégial. Cet étudiant sera toutefois considéré comme un diplômé de son cégep d’origine et non du cégep où il a terminé ses études.
3. Les diplômés à l’extérieur du Québec exclus
Les étudiants qui quittent un cégep pour compléter leurs études collégiales à l’extérieur du Québec ne sont pas inclus dans le taux de diplomation calculé par le ministère de l’Éducation. Les cégeps situés près de la frontière ontarienne (en Outaouais et en Abitibi-Témiscamingue) sont plus susceptibles d’être confrontés à cette réalité.
4. Une moyenne pondérée basée sur cinq cohortes d’étudiants
Ce classement est basé sur la moyenne pondérée du taux de diplomation des cinq dernières cohortes d’étudiants disponibles (cohortes 2009 à 2013 pour les programmes préuniversitaires et 2008 à 2012 pour les programmes techniques). Cette méthode de calcul permet d’obtenir un portrait plus fiable sur plan statistique que s’il était basé sur une seule cohorte.
5. Les programmes les plus populaires retenus
Puisque les cégeps n’offrent pas tous les mêmes formations, des classements distincts sont présentés pour chacun des programmes sélectionnés. Sur les 140 programmes offerts dans le réseau collégial, nous avons ciblé les trois programmes préuniversitaires et les dix programmes techniques qui comptent le plus grand nombre d’inscriptions.
6. Des cégeps n’apparaissent pas dans ces classements
Des cégeps qui offrent l’un des 13 programmes ciblés n’apparaissent pas dans les tableaux en raison du trop faible nombre d’inscriptions qui n’est pas significatif sur le plan statistique. Le taux de diplomation n’apparaît pas lorsque le nombre de nouveaux étudiants inscrits dans un programme en cinq ans est de moins de 30 étudiants.
7. Certaines données doivent être interprétées avec prudence
Les taux de diplomation accompagnés d’un (*) doivent être interprétés avec prudence en raison du faible nombre d'inscriptions (moins de 50 nouveaux étudiants pour les cinq dernières cohortes).
8. Pas d’indicateur de tendance
Puisque ces classements sont publiés pour la première fois, ils ne comprennent pas d’indicateurs de tendance qui auraient pu permettre de noter une amélioration ou détérioration statistiquement significative du taux de diplomation.