/maisonextra
Navigation

Hausse de 28% des ventes en janvier

Les ventes résidentielles ont bondi de 28% au cours du mois de janvier dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec.
Photo Can Stock Photo / Patrick Les ventes résidentielles ont bondi de 28% au cours du mois de janvier dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec.

Coup d'oeil sur cet article

Au cours du mois de janvier, les ventes résidentielles ont bondi de 28% dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec. 

«L’année débute par un intérêt marqué pour la copropriété dans l’agglomération de Québec. Ceci se traduit [...] par une forte hausse des ventes, mais aussi par un rattrapage au niveau des prix», remarque Julie Saucier, présidente et chef de la direction de l’Association professionnelle des courtiers immobiliers du Québec (APCIQ). 

«Il est aussi important de noter que ce dynamisme s’opère alors que nous observons pour la première fois depuis 2010 une baisse des inscriptions en vigueur dans toutes les catégories de propriétés. Les conditions de marché deviennent donc de moins en moins favorables aux acheteurs», ajoute-t-elle. 

Ce qui a retenu l’attention 

D’un point de vue géographique, c’est la périphérie nord de Québec qui a particulièrement attiré l’attention en engrangeant une hausse des ventes totales de l’ordre de 35% en janvier. L’agglomération de Québec suit toutefois de près, avec une progression de 28%. La Rive-Sud fait également bonne figure, puisque les ventes y ont augmenté de 25% au cours du mois. 

En janvier, le segment des copropriétés a atteint un record historique pour cette période de l’année, tant pour le nombre de ventes que pour la variation. Ainsi, les 164 ventes représentent une hausse de l’ordre de 58%. Ce niveau d’activité et la baisse du nombre d’inscriptions en vigueur ont eu des répercussions sur le délai de vente moyen. En effet, il ne faut plus que 14 mois (contre 17 mois l’année dernière) pour écouler tout l’inventaire de copropriétés à vendre. Rappelons que les conditions de marché sont favorables aux acheteurs jusqu’à ce que 10 mois, au minimum, soient nécessaires pour écouler un inventaire. 

Avec une hausse de 19%, les propriétés unifamiliales ont enregistré la plus faible augmentation du nombre de propriétés vendues de tous les segments de marché en janvier. Précisons que les maisons unifamiliales demeurent malgré tout le type de propriété le plus vendu de la région. 

Du côté des prix, le segment des copropriétés a connu la hausse la plus importante au cours du mois, le prix médian ayant augmenté de 8%. 

Avec un délai de vente de 114 jours, ce qui s’avère stable par rapport à la même période l’année dernière, ce sont les plex qui se vendent le plus rapidement dans la région de Québec.