/travel/conseils
Navigation

Mesures plus strictes pour contrer le coronavirus

JAPAN-CHINA-HEALTH-VIRUS
Photo AFP Le bateau The Diamond Princess avec près de 3600 passagers en quarantaine dû au coronavirus, à Yokohama, au Japon.

Coup d'oeil sur cet article

La fin de semaine dernière, Cruise Lines International Association (CLIA), la plus grande association mondiale de navires de croisières, publiait un communiqué visant à rassurer tous les passagers devant bientôt voyager à bord des navires membres, soit plus de 90 % de la capacité de croisière océanique dans le monde.

En collaboration avec des professionnels de la santé et des autorités de réglementation du monde entier, y compris avec l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), les croisiéristes assurent évaluer et modifier les politiques et procédures, à l’embarquement et à bord, au fur et à mesure des changements. À ce jour, de nouveaux protocoles de dépistage ont été adoptés afin de décider en connaissance de cause, au cas par cas, si un client ou un membre d’équipage se verra refuser l’embarquement. 

À savoir : 

1. Les compagnies de croisières membres de la CLIA refuseront l’embarquement à tous les passagers qui ont voyagé, visité ou transité par des aéroports en Chine, y compris Hong Kong et Macao, dans les 14 jours avant l’embarquement. 

2. Les membres de la CLIA refuseront l’embarquement à tous les passagers qui, dans les 14 jours avant l’embarquement, ont eu des contacts étroits ou aidé à soigner toute personne suspectée ou diagnostiquée comme ayant un coronavirus, ou qui est actuellement soumise à un contrôle de santé pour une éventuelle exposition à un nouveau coronavirus.

3. Les membres de la CLIA prendront les mesures nécessaires de contrôle avant l’embarquement, ceci afin de garantir le respect des deux conditions ci-dessus. La CLIA affirme qu’un dépistage amélioré et un soutien médical initial seront fournis, au besoin, à tous les passagers présentant des symptômes de nouveau coronavirus suspecté.

4. Si nécessaire, certains itinéraires seront modifiés. Enfin, la CLIA tient à préciser que l’industrie des croisières est l’une des mieux équipées et expérimentées en matière de gestion et de suivi des conditions de santé des passagers. Tous leurs navires doivent être équipés d’installations médicales et disposer de professionnels de la santé disponibles en tout temps, lesquels doivent pouvoir fournir les premiers soins médicaux en cas de maladie et aider à prévenir la transmission de la maladie. 

De plus, des mesures de prévention et d’intervention en cas d’épidémie sont en place toute l’année et sur tous les navires membres de leur Association.